Live News

Un physiothérapeute arrêté pour sextorsion : il soutire Rs 150 000 au préjudice d’un commerçant sous menaces de divulguer une vidéo compromettante

Un commerçant âgé d’une cinquantaine d’années, résidant à Port-Louis, a consigné une déposition au poste de police de Pope Hennessy, le lundi 18 janvier 2021, pour dénoncer une affaire de sextorsion dont il est victime depuis plusieurs semaines. Dans sa plainte, il explique que tout a débuté depuis décembre 2020, lorsqu’un certain Bronson, âgé d’une vingtaine d’années, qu’il connaît bien en tant que client résidant dans sa localité, est venu à son magasin à plusieurs reprises. Il lui a proposé un massage d’une heure pour la somme de Rs 350. Le boutiquier dit avoir refusé son service.

Deux jours avant Noël, le mercredi 23 décembre 2020 vers 11 heures, alors qu’il se trouvait dans son commerce, le dénommé Bronson est venu au magasin avec une bouteille rouge de gaz vide de 12 kg. Il a demandé à acheter une bonbonne pleine et a payé Rs 180. Le commerçant dit avoir pris la bonbonne vide et s’est dirigé vers son store de gaz ménager pour servir le client. Celui-ci l’a suivi et a soudainement retiré un canif mesurant environ 10 centimètres de sa main droite et l’a placé sous son cou. Sous menace de son arme, il a contraint le commerçant à lui faire une fellation. Il s’est exécuté et l’acte a duré quelque 30 secondes. Bronson en a profité pour filmer la scène avec son téléphone cellulaire. Après ce chantage odieux, le pervers est reparti avec une bonbonne de gaz pleine.    

C’était le début du calvaire que le commerçant allait vivre. Le samedi 26 décembre 2020, toujours vers 11 heures, il est revenu à la boutique. Cette fois, il a demandé au commerçant de lui remettre une somme d’argent, faute de quoi il diffuserait l’enregistrement vidéo pornographique sur les réseaux sociaux dont Facebook. Une autre fois, il a forcé le plaignant à lui remettre Rs 20 000, puis Rs 30 000. Le chantage continuait et Bronson réclamait maintenant Rs 50 000. Deux fois, il lui a remis Rs 50 000.

Le vendredi 15 janvier 2021 à 10 heures, Bronson est retourné au magasin pour réclamer une nouvelle somme de Rs 50 000. Il a laissé entendre que c’était sa dernière réclamation et qu’il prenait l’engagement d’effacer toutes les images incriminées sur son téléphone portable et sur sa clé USB. Il s’est montré insistant et a fait croire au boutiquier qu’il était un membre de l’escadron de la mort, dont on parle, et qu’il  appellerait son équipe pour le tuer. Il a poussé son chantage jusqu’à montrer son clip pornographique à l’épouse de la victime.

Craignant pour sa sécurité et celle de sa famille, le commerçant a décidé, enfin, de porter plainte à la police contre Bronson. Il craint que Bronson ne mette ses menaces à exécution.

Ignorant que sa victime avait porté plainte à la police, le mardi 19 janvier vers 15 heures, Bronson s’est rendu une nouvelle fois chez le commerçant et a menacé le couple. Il a laissé entendre qu’il allait divulguer la vidéo, s’ils ne lui donnaient pas de l’argent. Entre-temps, l’épouse a alerté la police de Pope Hennessy de la présence du maître-chanteur chez elle. Dans les minutes qui ont suivi, des policiers se sont amenés et ont pris Bronson en flagrant délit.  

La victime a déclaré aux policiers : « Li mem sa misie ki rod kash avek mwa e menas mwa e fer santaz. » Le dénommé Bronson a été arrêté sous une accusation de « demanding money by threat ». Sur le champ, il a révélé son identité à la police et a présenté sa pièce d’identité. C’est un certain Oumeshwar S.R, 23 ans, physiothérapeute, résidant, à Port-Louis.  Pour sa défense, il a déclaré aux policiers :  « Misie, mo ti bizin kash, mo dan problem finans. » Il a été conduit au poste de police. Un téléphone portable et une clé USB, qui étaient en sa possession, ont été saisis comme pièces à conviction.  La police a visionné les clips sur son téléphone.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !