Live News

Un phoque dans les eaux mauriciennes : le public est prié de ne pas s’approcher du mammifère qui peut mordre

Le mammifère marin a été aperçu le lundi 27 janvier dans plusieurs lagons du Nord, d’abord à Bain-Bœuf, puis Cap-Malheureux et à la dernière nouvelle, le Phoque se serait échoué aux bords des eaux côtières de Grand-Baie. 

Les premiers constats de visu de l’équipe de scientifiques du Albion Fisheries Research Centre (AFRC) qui sont allés évaluer la situation à Grand-Baie est que l’animal semble épuisé et en détresse.

Il se serait possiblement échoué dans nos eaux, peut-on lire dans un communiqué émis ce lundi 27 janvier par le ministère de l'Économie bleue, des ressources marines, de la pêche et de la navigation.

Phoque

Les scientifiques sont en train de prendre les mesures qui s’imposent pour s'assurer que le phoque retourne hors du lagon en toute sécurité. 

La garde-côte de Grand-Baie veille à ce que le public ne s’approche pas de l’animal. 

Le public est prié de rester à plus de 100 mètres du phoque. Ils sont conseillés de ne pas exercer de pression, d'agression ou d'intimidation sur le Phocidé, car bien que passif de nature, l’animal sauvage peut rapidement devenir dangereux et peut même mordre s'il se sent menacé. 

Selon le Dr Vikash Tatayah, directeur du Mauritius Wildlife Foundation, ce n’est pas la première fois que des phoques échouent sur les côtes de Maurice. Selon le scientifique, il y a des forts risques que le Phoque ne regagne pas son lieu de destination, une fois au large. 

Le Dr Vikash Tatayah est d’avis que ce phoque s’est peut-être retrouvé dans nos lagons à cause du mauvais temps et a été dévié de sa trajectoire initiale vers l’Antartique ou Sub Antartique par les vents alizés.

Il signale que la température des eaux mauriciennes est trop chaude pour ces animaux qui vivent habituellement dans des endroits où il fait moins de -40 degrés Celsius.

Il y a quelques années, un bébé phoque baptisé Cécile s’était échoué au large de Maurice. « Le phoque a été transporté dans le Sub Antartique par un navire qui passait sur cette région », explique le Dr Tatayah. Il ajoute qu’un autre bébé phoque avait aussi été relâché à Port-Elizabeth. 

Si ce n’est pas la première fois que des phoques échouent, ce n’est certainement pas un évènement ordinaire.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP