Faits Divers

Un jeune mannequin meurt dans un accident : Ourshal Kauleedoss parti trop tôt

Ourshal Kauleedoss Le véhicule a été réduit en un amas de ferraille après avoir fait plusieurs tonneaux.

Destin tragique pour Ourshal Kauleedoss, 25 ans. Ce jeune mannequin, originaire de 16e Mille, Forest-Side, est mort dans un terrible accident de la route, survenu le samedi 28 décembre aux petites heures, à Flic-en-Flac. La voiture que conduisait son ami Mayrudev B., 29 ans, a fait une sortie de route. Le véhicule a fait plusieurs tonneaux. Ourshal Kauleedoss, assis à côté du chauffeur, est mort sur le coup. Quant à Mayrudev B., son état de santé est jugé sérieux.

La victime, un ancien élève du collège Saint Joseph, était connue et appréciée dans son entourage. Son père, Sanjay Kauleedoss, qui essaie de rester fort face à la terrible perte de son fils unique, indique que ce dernier avait deux passions, la gym et le mannequinat. Le jeune homme a participé, au fil des années, à de nombreux défilés et à des séances photo. 

Samedi soir, il est sorti de la maison. « Avant de partir, il m’a informé qu’il se rendrait à la gym vers 19 heures », se souvient son père. Cependant, il fait ressortir qu’il ne savait pas que son fils était dans la région de Flic-en-Flac. « Il a l’habitude de sortir avec ses amis, mais ce soir-là, il ne m’a rien dit », poursuit-il. C’est peu après 6 heures, samedi matin, que des proches ont été informés de l’accident. 

« Un ami à lui m’a appelé pour me dire que mon fils avait eu un accident. Je me suis rendu immédiatement à l’hôpital et c’est sur place que j’ai appris qu’il était décédé », se désole Sanjay. L’autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin a attribué la mort du jeune mannequin à des blessures multiples. 

La voiture dans laquelle se trouvaient les deux amis a été réduite en un amas de ferraille. L’état de santé du conducteur, un habitant de Quatre-Bornes, est jugé préoccupant. 

À Morcellement Domah, où résidait Ourshal Kauleedoss, sa mère Prateema est inconsolable. Entourée de ses proches, elle ne cesse de pleurer la disparition de celui qui faisait sa joie de vivre. « Oushal, gete ki kado tonn donn mwa. Si fale so lame ou so lipie kase, me pa so lavi », pleure la mère, anéantie par cette douloureuse perte. « Mo bizin zis mo garson mwa », poursuit-elle en sanglots. La victime est décrite comme un bon vivant. « Il a travaillé dans l’aviation », dit son père. 

De son côté, un des oncles du jeune mannequin garde le souvenir d’un garçon qui aimait prendre soin de lui. « Il était sportif et faisait du karaté et de la gym », dit-il. Sur les réseaux sociaux, ceux qui l’ont côtoyé sont également sous le choc. 

Les funérailles d’Ourshal Kauleedoss sont prévues pour ce dimanche matin. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !