Faits Divers

Un indien arrêté avec 6 kg de gandia : le colis devait être récupéré dans une ‘Guest house’

Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath. Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath.

Un ressortissant indien a été arrêté dès sa descente d’avion le samedi 18 août. Il s’agit de Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath qui est venu livrer six kilos de gandia à un Mauricien. Il est accusé d’une charge provisoire d’importation de drogue et sera traduit devant le tribunal de Mahébourg ce lundi 20 août. La valeur marchande est estimée à Rs 3.7 millions.

Originaire de Kerala, Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath est à sa première visite à Maurice. C’est le samedi 18 août que ce jeune boutiquier de 21 ans a débarqué à bord du vol MK 749. Après avoir franchi les comptoirs de l’immigration, il s’est dirigé vers le ‘Green Channel’ avec uniquement son sac à dos. Sans plus tarder, il a été interpellé par les officiers de la Customs Anti Narcotics Section (CANS) de la douane. 

C’est suite à un ‘scanning’ de son sac à dos que le pot-aux-roses a été découvert. Trois colis, soigneusement dissimulés, ont intrigué les officiers. De plus, le chien renifleur Otto a positivement réagi au colis. Lors d’une fouille, les officiers, en compagnie des éléments de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’aéroport, ont mis la main sur six kilos de gandia équivalant Rs 3 702 000 sur le marché local. Lors de son interrogatoire, l’Indien a affirmé qu’il devait remettre ce colis à son contact local, un dénommé Krishna. « It is gandia and it is for Krishna », a-t-il répondu aux enquêteurs avant de préciser que c’est Krishna qui devait venir le récupérer à l’aéroport. La livraison devait ensuite avoir lieu dans une Guest House à Mahébourg, précise-t-il.  Les limiers de la brigade anti-drogue ont ainsi monté une opération jusqu’aux petites heures le dimanche 19 août. Cependant, cet exercice de ‘control delivery’ n’a rien donné. Sainul Abid Kundamparambu-Pattillath sera de nouveau interrogé ce lundi où il devra donner des explications sur la manière dont il s’est procuré de cette drogue et aussi comment les négociations ont été faites.