Faits Divers

Un garçon de 9 ans chute d’un autobus - La mère du petit : «Le bus a roulé sur la main de son fils»

L’enfant est admis à l’hôpital. Il a eu une fracture au doigt.

Wayne A., 9 ans, a le corps endolori.  Le petit, en Grade 5, revenait de son école en autobus, vendredi à La Brasserie à Curepipe quand il a fait une chute du véhicule en marche. Il a été sérieusement blessé. Ses deux bras sont plâtrés et son visage porte des éraflures. Il est hospitalisé. Ses parents sont révoltés. « Bis la inn roul lor lamin mo garson », dit la mère.

Le petit fréquente une école primaire de sa localité à La Brasserie. Le matin, c’est son père qui le dépose et dans l’après-midi, il prend le bus seul pour retourner chez lui. « De l’école à la maison, il n’y a que deux arrêts d’autobus », nous explique James, le papa. C’est le trajet qu’emprunte le garçon les jours de semaine.

Vendredi, comme à leur habitude, le père a déposé son enfant à l’école le matin. « Ce jour-là, l’école avait organisé son Sports Day », nous dit son père. Une fois sa journée terminée, le petit s’est rendu à l’arrêt d’autobus afin de retourner chez lui. « Vers 14 h 50, il est monté dans un autobus », nous dit James. L’enfant sait qu’il va bientôt descendre. L’autobus a traversé le premier arrêt, puis le second. « Mon fils a appuyé sur la sonnette pour descendre au prochain arrêt », explique le papa. Cependant, aux dires de ce dernier, le chauffeur et le receveur n’auraient rien entendu. Au lieu de s’arrêter, l’autobus aurait poursuivi sa route.

« Le bus a continué à rouler. Mon fils s’est levé de son siège, car il voulait descendre. Je pense qu’il a dû paniquer en voyant l’autobus poursuivre sa route. Il s’est alors mis devant la portière. Je ne sais comment c’est arrivé, mais il est tombé de l’autobus. Kan mo garson inn tombe, bis la pann arete toudswit. Foder dimoun inn sinial li pou ki li arete », déplore le père de l’enfant. Il est tombé la tête en avant et a dû s’appuyer sur ses bras. Les éléments de la Divisional Supporting Unit (DSU) sont arrivés sur place.

En sang, l’enfant s’est relevé, aidé par un passant et il est retourné chez lui. « Un voisin m’a appelé et je suis sorti. J’ai alors vu mon fils en sang. Nous l’avons tout de suite conduit à l’hôpital. » L’enfant a été admis à l’hôpital Jawaharlall Nehru, de Rose-Belle. « Le bus lui a roulé sur les mains. Son ongle a été arraché et il a une fracture », lâche la maman du petit, révoltée par cet accident. Depuis vendredi, ils vivent dans l’angoisse. 

« Notre fils est traumatisé. Après ce qu’il vient de subir, il est animé d’un sentiment de colère. Il m’a dit que le chauffeur roulait vite. Il nous a fait part qu’il ne veut plus voyager en bus », nous disent les parents de l’enfant. Pour le moment, une entrée a été consignée pour accident, mais le petit et son père n’ont pas encore fait de déposition. « J’attends qu’il se remette de ce traumatisme et de ses blessures pour porter plainte », lâche James, dont la priorité demeure le rétablissement de son fils. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation