Faits Divers

Un couple agressé et menacé par un proche

Dans une déposition consignée au poste de police d’Abercombie le jeudi 10 octobre,  Zahrah, une jeune femme de 20 ans habitant Vallée-des-Prêtres, allègue avoir été agressée par son beau-frère. Selon la victime, elle aurait eu une prise de bec avec son agresseur aux alentours de 9 h 30. Son concubin étant parti travailler, elle se trouvait seule chez elle quand son beau-frère, qui habite dans la même cour, lui aurait fait des remarques. « Mo finn dir li : Pa bizin ou met lord ar mwa. Li santi li vekse e li vinn ver mwa, li dir : Mo pa to mari mwa, mo kapav viol twa kan person pa la e mo pik kouto ar twa. Mo pa per gard mwa », raconte-t-elle. 

Après cette menace, elle a décidé de se rendre directement au poste de police. Mais en cours de route, son beau-frère l’a rejointe. « Il était à moto et a foncé sur moi, alors que je marchais. Je suis tombée et je me suis relevée pour prendre la fuite », déclare Zahrah.  Mais son beau-frère l’a poursuivie. La jeune femme est parvenue à rejoindre son concubin, qui est marchand de dholl puri et travaille justement non loin du poste de police. « Mo finn dir mo misie ki so frer finn bat mwa. An mem tan, mo bofrer vini, li pran enn plans li kraz trisik mo misie e li ti pe rod mwa pou bate », dit-elle. Bien que son concubin ait essayé de protéger Zahrah, elle a reçu un coup à l’oreille. Puis, l’homme a pris la fuite sur sa moto.

Accompagnée de son compagnon, la victime a finalement pu entrer dans le poste de police, où elle a consigné une déposition pour insultes et agression. Selon Zahrah, la police est venue parler avec son beau-frère et a expliqué au couple qu’il pouvait rentrer chez lui, qu’il n’y avait plus de danger. Mais à peine revenu à la maison, Zahra explique que, durant la soirée, son beau-frère a tenu un sabre à la main et était en train de l’aiguiser. Craignant pour sa sécurité, le couple a décidé de rester dans sa maison. 

Et vendredi matin, c’était au tour du concubin de se rendre à la police pour déposer une plainte. Selon Zahra, son beau-frère a pris le sabre et l’a posé sur la tête de son compagnon en lui proférant des menaces. « Li finn zoure e linn dir sa pa pou fini koumsa akoz nou finn al lapolis. Li finn mem tap koud sab lor nou laport », raconte-t-elle.

La police a ouvert une enquête dans cette affaire.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !