Live News

Un butin de Rs 670 000 emporté chez un commerçant : Marimar, la complice guetteuse, prise dans les filets de la police

Les suspects sur l’enregistrement d’une video surveillance.

La CID de Trou-aux-Biches a procédé à une première arrestation, vendredi, dans l’enquête sur le vol avec violence commis sur un boutiquier, de 66 ans, à Mont-Choisy, mercredi le 9 décembre 2020. Il s’agit de Luxmi Deviani B., aussi connue comme Marimar, âgée de 25 ans. Elle est suspectée d’avoir agi comme guetteuse alors que les malfrats avaient fait irruption dans la maison de leur victime.

Une caméra de surveillance en face du commerce de la victime a enregistré les mouvements des quatre suspects ce soir-là. En effet, mercredi le 9 décembre à exactement 20 h 30, une jeune femme est passée devant la boutique. Puis, à peine une minute plus tard, trois hommes, portant des polos et le visage masqué, suivaient la jeune femme. Elle a emprunté la ruelle à l’arrière de la maison. Elle se serait présentée devant la porte du boutiquier pour voir s’il n’y avait personne. Ensuite, les trois suspects sont entrés.

La jeune femme marchant en face du commerce de la victime.
La jeune femme marchant en face du commerce de la victime.

Deux témoins, entendus le lendemain du vol avec violence par les enquêteurs, ont expliqué que la jeune femme a été rejointe par les trois malfrats avant qu’ils ne passent à l’action. C’est ainsi que les limiers de la CID de Trou-aux-Biches et ceux de la Field Intelligence Unit ont pu retracer la jeune femme. Celle-ci, connue de leurs services, réside à Cap-Malheureux. Luxmi Devianee B., a été appréhendée. Au cours de son interrogatoire, celle qui est surnommée Marimar a nié être impliquée dans ce délit.

Les enquêteurs ont retrouvé deux cellulaires en sa possession. Après vérifications, il s’avère que le téléphone du commerçant avait aussi été emporté lors de cette attaque. Le sexagénaire l’a positivement identifié. La jeune femme a aussi été confrontée aux deux témoins qui ont confirmé sa présence sur les lieux et qu’elle était avec les trois suspects qui sont toujours recherchés. Elle a comparu en cour sous une charge provisoire de possession d’objets volés. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution. 

Sous le choc

Quant au boutiquier, il est sous le choc et se remet lentement de ce vol brutal. Vivant seul, mais depuis cet incident, il a sa sœur qui s’occupe de lui. Les voleurs savaient qu’il était seul et ont profité de la situation. Ils avaient fait irruption dans la maison alors qu’il regardait la télévision. « Ils m’ont gazé, roué de coups et ligoté avec un drap qu’ils avaient découpé. Ils m’ont attaché à une chaise et m’ont lié les deux mains et les pieds. Ils m’ont menacé avec un couteau pour que je reste tranquille », raconte le commerçant. Les suspects sont parvenus à faire main basse sur des boîtes de cigarettes, de l’argent, des cartes prépayées et le cellulaire du maître des lieux. Ils ont aussi arraché le disque dur renfermant les images des caméras au domicile du commerçant. Ils ont pris la fuite à bord de la voiture du boutiquier. La valeur du butin s’élève à Rs 670 000. Au cours de la même soirée, la voiture, estimée à Rs 400 000 avait été retrouvée au Bypass de Triolet.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !