Live News

Un ado mortellement fauché par une moto - Le père : «Il voulait apprendre un métier et aider la famille»

Deogan et son défunt fils Roumesh Kumar Sandjhareea.

Roumesh Kumar Sandjhareea (Swayam), 14 ans, a trouvé la mort dans un accident de la route, le samedi 19 octobre, alors qu’il se rendait à son travail sur sa bicyclette électrique. Cet adolescent, issu d’une famille modeste, qui habite à Grande-Rivière-Sud-Est, a été percuté par un motocycliste en état d’ivresse. 

Swayam est la 110e victime de la route depuis le début de cette année. Au domicile des Sanjhareea, à Roussety Road, à Grande-Rivière-Sud-Est, la disparition du benjamin de la famille, laisse un grand vide. 

Deogan, 46 ans, le père de l’adolescent, tente de rester fort pour ses deux autres fils âgés de 23 et de 20 ans. Décrit comme un jeune débrouillard, Roumesh Kumar Sandjhareea a préféré quitter l’école pour aider à subvenir aux besoins de sa famille. 

« Cette année, il a pris la décision d’arrêter les cours. Nous lui avons parlé et nous avons même informé la Child Development Unit pour le convaincre de poursuivre ses études, mais il ne voulait plus en entendre parler. Il avait pris sa décision et c’était son choix. Il désirait aider la famille », explique Deogan, un pêcheur. 

Vélo électrique

L’adolescent n’a pas tardé à trouver du travail. « Il voulait apprendre un métier et il a commencé à travailler comme peintre et tôlier », explique le père qui fait ressortir que son fils exerçait son travail avec beaucoup de détermination. « Swayam travaillait en semaine et même durant le week-end », expliquent ses proches. Il y a trois mois, son père et un de ses oncles lui avaient offert un vélo électrique.

« Mon fils se rendait alors au travail sur le vélo électrique », explique Deogan. Samedi, juste avant d’aller en mer, le père a réveillé ses trois fils. « J’ai pour habitude de les réveiller à 6 heures juste avant de partir pour le travail. Samedi, Swayam était levé. Je n’ai pas pu lui parler et je suis sorti », raconte-t-il.  

Vers 8 heures, l’adolescent est sorti de la maison pour se rendre à son travail dans la région. Comme à son habitude, il a enfourché son vélo électrique. Nul ne pouvait imaginer qu’il avait rendez-vous avec la mort. 

Alors qu’il se trouvait à La Laura, l’adolescent a été fauché par une motocyclette sur laquelle circulaient deux personnes. Swayam a été violemment projeté sur l’asphalte. Le motocycliste et son passager, qui sont tombés également, ont été légèrement blessés. Une ambulance a été mandée et elle l’a emmené à l’hôpital de Flacq, mais c’était trop tard. Il avait déjà rendu l’âme. 

La police de Bel-Air Rivière-Sèche a ouvert une enquête. L’Alcotest pratiqué sur le motocycliste, âgé de 28 ans, s’est révélé positif. Il a reçu des soins à l’hôpital.

« J’étais dans la mer quand j’ai reçu un appel m’informant de cet accident. Il y avait un autobus derrière mon fils. La motocyclette est venue le percuter. Quand je l’ai vu, mon fils était déjà mort », lâche Deogan. L’autopsie a attribué la mort de Roumesh Kumar Sandjhareea à ses multiples blessures. 

« Swayam était un garçon calme. Durant son temps libre, il aimait rester à la maison et regarder un film », relate son frère Bhoovanesh, 23 ans, l’aîné et Dikshay, le cadet, d’acquiescer. Les funérailles de leur petit frère ont eu lieu dimanche après-midi. Il laisse une mère dans une profonde tristesse.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !