Live News

Un ado de 17 ans, victime de malnutrition - la mère : «Malnouri la akoz flanbe de pri ek transpor»

Une enquête pour maltraitance infantile a été ouverte par la Child Development Unit (CDU) et la police de Piton depuis le vendredi 27 mai. Cela, suite à un appel anonyme au bureau de la CDU de Goodlands, dénonçant qu’un jeune homme de 17 ans, domiciliant la région de L’Espérance-Trébuchet, est victime de négligence par sa mère. « Mo kontan mo zanfan. Zame monn maltret li », se défend la mère.

Le lundi 6 juin, une représentante de la CDU s’est rendue à l’adresse mentionnée par le dénonciateur. Ce jour-là, elle est tombée sur ledit jeune homme de 17 ans. Selon ses indices, elle a indiqué que l’adolescent est mal nourri, négligé et enfermé dans une maison par sa mère biologique. 

Le jeudi 9 juin, une opération a été mise sur pied par la CDU et la police de Piton. Munie d’un ‘Emergengy Protection Order’ de la cour, la représentante de la CDU a retiré l’adolescent de 17 ans de sa mère. « Le jour où une première visite a été faite, la maison était dans un état déplorable. Il y avait des déchets partout », a-t-elle mentionné, dans une plainte pour maltraitance infantile contre la mère biologique, consignée le lundi 13 juin au poste de Piton. Quant à l’adolescent, il a été transporté à l’hôpital SSRN, au Nord, où il a été admis. Par la suite, il sera pris en charge par la CDU. 

Cependant, la mère de l’adolescent crie à un coup monté et fait état d’un problème financier. « Il est vrai que je passe par une situation financière difficile. Mais pour venir dire que je néglige mon fils, c’est absolument faux. ‘Se enn riz de la par bann dimounn ki souet le mal pou nou’ », lâche Pooja *(prénom modifié), âgée d’une quarantaine d’années. 

Questionnée par rapport aux allégations faites par la CDU, la mère confie, en larmes, « malnouri la akoz inn ariv enn flanbe de pri ek transpor ». Selon les explications de Pooja, cela fait deux semaines que son fils et elle ne mangent pas à leur faim. « Mo donn li manze avan apre seki reste mwa mo manze. Akoz sa linn megri koumsa. Mwa osi monn megri. Selma mo pa maltret mo garson. Li pa ena oken malad e mo kontan li boukou », lâche-t-elle. 

Suite à un problème de finance, cela fait un an que l’adolescent de 17 ans a mis fin à ses études. Ce dernier fréquentait une des ‘star schools’ située à Beau-Bassin. Pooja explique : « Après la période de confinement, le collège organisait plusieurs programmes sportifs. Étant donné que le trajet était loin pour mon fils, il m’a dit qu’il souhaitait rester à la maison pour réviser. À un moment donné, le recteur de l’établissement m’a informée que suite à un taux d’absentéisme élevé, ‘mo garson pa pou kapav konpoz SC gratis. Sa inn decouraz mwa e monn fer li aret lekol’ », confie la maman. Cette dernière souhaite de tout cœur récupérer son fils.


 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !