Live News

Un ado de 15 ans agressé avec une chaise en classe - La victime : «Tout a débuté à cause d’un morceau de papier et trois plumes»

Le collégien a eu le nez fracturé.

Ranveer (prénom fictif), 16 ans, se remet lentement de l’agression dont il a été victime le jeudi 16 mai dernier dans son collège à New-Grove. Son camarade de classe l’avait roué de coups de chaise sur la tête et lui avait fracassé le nez. Ses parents ont rapporté l’affaire à la police de Rose-Belle. Le collégien impliqué dans cette agression a été expulsé de l’établissement. 

Portant cinq points de suture au crâne, l’adolescent revient sur cet incident qui est parti, dit-il, d’une banale altercation. « Inn ariv sa zedi ver 11 h 30. Mwa ek sa kamarad la nou finn gagn enn diskision akoz li finn avoy papie lor mwa. Monn rann li. Letan monn rann li, linn sove », explique Ranveer. Son ami est revenu. 

« Monn dir li si li avoy papie lor mwa mo pou pran so sak mo pou avoy lor li. Linn ankoler », poursuit ce dernier. Joignant le geste à la parole, l’adolescent dit alors s’être saisi du sac de son ami. « Monn gard so sak ar mwa. Li ti ouver. Trwa plim finn tonbe », relate Ranveer. 

Les échanges entre les deux collégiens se sont poursuivis. « Il m’a dit de ramasser ses plumes, j’ai dit non », raconte-t-il. « Monn dir li li kinn avoy papie lor mwa ramass sa li mem », ajoute Ranveer. Ce dernier est ensuite sorti de la classe. « Monn al dan la kantinn apre monn revini », poursuit l’adolescent. Mais une fois de retour dans sa classe, son ami, à son tour, s’était saisi de son sac. « Linn pran mo sak, linn devid dan klas, linn fann mo bann zafer anba. Tou sa a koz trwa plim », dit-il. La situation était loin de se calmer.

« Monn pran so sak monn fer parey. Monn devid so sak devan li. Sann kout la linn avans ver mwa. Linn dir mwa, taler mo trapp twa mo bate. Monn dir be fer li. Selman li pann fer li. Linn vir so ledo », explique Ranveer. Celui-ci pensait alors que cet incident était clos. « Monn panse sa inn fini par la mem. Monn ramass mo bann zafer anba », avance-t-il. 

Mais alors qu’il s’y attendait le moins, il soutient que son ami s’est saisi d’une chaise. « Enn kout, en tret, linn pran enn sez linn koumans tap mwa lor mo la tet. Monn trouv nwar », raconte l’adolescent. En essayant de se relever, il a reçu un coup en plein visage. « Monn gagn enn kout sez lor mo nene. Monn trouv disan lor mo linz. Bann zelev pe gete pa fer nanie. Zot tou inn tromatize », relate ce dernier. 

Suivi psychologique

Des enseignants ont alors accouru dans la classe. L’adolescent a été pris en charge. Ses parents ont alors été alertés de cette agression. 

« On m’a d’abord emmené à l’hôpital de Rose-Belle, puis dans une clinique. J’y ai été admis deux jours », ajoute Ranveer.  Sa grand-mère est outrée par ce qui s’est passé. « C’est alarmant de voir des jeunes aussi violents », lance celle-ci. 

Le présumé agresseur a été exclu du collège. Sa mère confie qu’il n’est pas un jeune violent. 

« Son camarade de classe a jeté ses affaires, dont son pain. Cela a énervé mon fils. Il a malheureusement cédé à la colère. Il est aussi affecté par cette affaire. Depuis, j’ai pris contact avec un psychologue pour qu’il soit suivi. Il reste à la maison pour le moment », se désole ce parent qui regrette cet incident.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !