Live News

Tuée dans l’exercice de ses fonctions : des funérailles avec les honneurs pour la WPC Raghoo

Dimple Raghoo.

Scène émouvante au domicile de la Woman Police Constable (WPC) Dimple Raghoo, dans l’après-midi du mercredi 25 novembre, à Vieux-Grand-Port. Les funérailles de cette policière de 38 ans, qui a perdu la vie dans l’exercice de ses fonctions la veille, ont eu lieu en présence d’une foule importante. 

«Sa bann vander ladrog la pena santiman, bizin donn zot enn bon koreksyon.Zot napa konn valer lavi enn dimounn », a lancé une des six sœurs de la constable Dimple Raghoo, à la levée du corps de la jeune femme. 

La jeune femme, qui est tombée en pleine mission, a été honorée par un Last Post, soit des funérailles officielles. Collègues, parents, amis et anonymes se sont réunis à Vieux-Grand-Port pour rendre un digne hommage à la constable. Dans la foule, on remarquait aussi des personnalités publiques, notamment le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le vice-président de la République Eddy Boissezon, les ministres Nando Bodha et Kalpana Koonjoo-Shah et le travailleur social Georges Ah-Yan.

Dans le cortège funèbre, les membres de l’Anti-Drug & Smuggling Unit (Adsu), ont tenu à accompagner leur collègue tombée dans l’exercice de ses fonctions à sa dernière demeure au cimetière de Grand-Port. « Ale Dimple, ale... », murmure l’un d’eux en lançant des pétales sur la dépouille de la jeune policière. L’émotion était à sont comble dans les rangs des policiers, qui ont côtoyé cet agent hors pair. On avait du mal à retenir ses larmes. 

La constable Dimple Raghoo comptait plus de 12 ans de service, dont presque huit ans  à la brigade anti-drogue. « WPC Dimple est une vraie héroïne.

La force policière et la nation a perdu un élément très professionnel », a confié, en quelques mots, le chef inspecteur Ashik Jagai.


Vinod Appadoo : «Li ti enn pilie»

Vinod Appadoo, un des anciens directeurs de l’Anti-Drug & Smuggling Unit (ADSU), a tenu à faire le déplacement pour rendre un dernier hommage à la WPC Raghoo. « La première fois que je l’ai rencontrée, son père était alité et elle m’avait confié qu’elle avait à sa charge ses deux sœurs aînées. Je l’ai connue personnellement et je peux vous dire que parmi les jeunes éléments de la force policière, elle se démarquait. Elle était une femme courageuse, bosseuse et appréciée de tous. Elle a toujours fait son travail avec dévouement et perspicacité », avance l’ancien directeur de l’Adsu. Vinod Appadoo, en présence de l’inspecteur Appasamy. Ils évoquaient des nombreux exercices de ‘controlled delivery’ auxquels a participé la WPC Raghoo. « Li ti enn pilie, nu bizin respekte sa devouman ki li ti ena pou so travay la », partage-t-il.


Le patron de l’Adsu, Choolun Bhojoo : «Je demande à mes hommes de rester soudés et de rebondir»

Le patron de l’Adsu confie la mort de la WPC Dimple Raghoo esr un coup dur pour son unité et la force policière dans son ensemble. Dans une déclaration de presse, le Deputy Commissioner of Police (DCP) Choolun Bhojoo, souligne que, ce qui s’est produit fait partie des « risques de notre métier ». « Mais d’un autre côté, notre collègue a été victime de personnes sans scrupules », ajoute-t-il.

« On ne s’attendait pas que à ce que la la situation prenne cette tournure. D’un point de vue professionnel, il y a certains éléments que nous devrions étudier sur la manière dont cette opération a été mise sur pied. Mais, il est trop tôt pour cela.Nous sommes sous le coup de l’émotion », dit-il. Toutefois le patron de l’Adsu tient à féliciter « tous mes hommes et leurs chefs pour le travail qu’ils abattent. Il est facile de devenir ‘wise after the event’, mais la réalité est autre chose sur le terrain ».

Le patron de l’Adsu se souvient de la WPC Raghoo comme une combattante, exemplaire et dédiée à son travail.   « Je rends hommage à son courage et à son travail. Les mots sont faibles pour exprimer la tristesse qui ronge, en ce moment même, l’unité de l’Adsu », poursuit-il.

Cependant, le DCP Choolun Bhojoo lance un appel à ses hommes, « je demande aux éléments de l’Adsu de rester soudés et de rebondir. Le combat contre la drogue va continuer, sans relâche ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !