Faits Divers

Trois pêcheurs disparus en mer : l’insoutenable attente des proches

Emile Jonas et David Jonathan Emile Jonas, 25 ans et David Jonathan, 39 ans, ne donnent plus signe de vie.

jours depuis que les proches de David Jonathan, 39 ans, d’Emile Jonas, 25 ans, et de Hansley Emilien, 25 ans, vivent dans l’angoisse. Ces trois amis sont sortis pour une partie de pêche au large de Tamarin. Ils ne sont pas encore réapparus depuis dimanche. Les recherches se sont intensifiées afin de les retrouver.

David Jonathan et Emile Jonas sont issus de Grand-Gaube, alors que leur ami habite Beau-Bassin. Depuis ce début de semaine, Sylvia, compagne de David Jonathan, n’a pas fermé l’œil de la nuit. « David est pêcheur depuis de nombreuses années et c’est un excellent nageur », nous confie-t-elle.

Dimanche, accompagné d’Emile Jonas et de Hansley Emilien, son compagnon a pris la mer. « Il a quitté la maison vers 15 heures », poursuit-elle. Selon Sylvia, son compagnon et ses amis devaient se rendre dans la région de Tamarin et du Morne. « C’est la zone où ils ont pour habitude de pêcher. Ils ont pris la pirogue d’un ami », nous dit-elle. C’est à travers le téléphone cellulaire qu’ils garderont contact.

« Lorsqu’ils partent en en mer, je sais que la partie peut prendre un à deux jours », ajoute cette mère de trois enfants. « Je sais que mardi il devait être de retour ». Hélas, son attente sera vaine. Les trois amis ne sont pas rentrés à la maison ni dans la soirée de lundi ni mardi matin. Inquiets, leurs proches tentent de les joindre. « J’ai appelé David sur son portable. D’habitude, son cellulaire reste allumé mais, cette fois, il était injoignable », se désole Sylvia.

Un proche s’est rendu à Grand-Gaube pour informer les gardes-côte de de la situation.

« D’abord, nous avons pensé qu’il n’y avait que David et Emile. Puis les proches de l’autre jeune homme se sont mis à sa recherche. Ils se connaissaient et étaient ensemble », précise la compagne de David. Les proches ont expliqué à la police que leur dernière communication avec les pêcheurs remontait à dimanche soir.

Cela fait quatre jours que les proches sont sans nouvelles. Plus les heures passent, plus leur angoisse ne cesse de croître. « Nous attendons toujours. Jamais David n’est sorti en mer aussi longtemps », lâche Sylvia qui, comme les autres membres de la famille, ne perd pas espoir. Avec les proches des autres disparus, ils se serrent les coudes et veulent comprendre ce qui s’est passé.

Depuis ce cas de disparition en mer, la garde-côte nationale sillonne les environs afin de retrouver les pêcheurs.  Panne mécanique ou autre avarie, pour l’heure aucune piste n’est écartée concernant leur disparition.