Faits Divers

Trois morts et quatre blessés dans un accident en 2013 : un barman de 34 ans coupable d’homicide involontaire par imprudence

Cour intermediare La sentence sera connue le 17 avril 2019.

Il a causé la mort de trois personnes et fait quatre blessés. Cet accident de la route s’est produit le 14 janvier 2013 à Bras d’Eau. Six ans après, un jugement est intervenu. Un barman de 34 ans a été jugé coupable, le 20 février 2019, d’homicide involontaire par imprudence ayant causé des blessures et pour n’avoir pas rapporté cet accident dans un délai de quatre heures. La sentence sera prononcée le 17 avril 2019.

Cet accident de la route s’était produit sur la route Royale à Bras d’Eau. Sept personnes se trouvaient dans le 4x4 conduit par l’accusé. Trois d’entre elles, âgées de 19, 22 et 34 ans respectivement, sont décédées dans l’accident le 14 janvier 2013. Deux victimes, âgées de 23 et 31 ans et deux autres de 26 ans ont été grièvement blessées. À l’appel du procès, l’accusé avait plaidé coupable de n’avoir pas rapporté l’accident et non coupable sous les deux autres chefs d’accusation retenus contre lui.

Selon la poursuite, l’accusé transportait les sept victimes dans le caisson de son 4x4. À un moment donné, il a perdu le contrôle du véhicule et a terminé sa course contre un arbre, avant de plonger dans un ravin. Les trois victimes avaient été projetées hors du véhicule. Quatre autres ont été grièvement blessées. Quant au conducteur, il a perdu connaissance au moment des faits.

Par ailleurs, plusieurs bouteilles de bière ont été retrouvées sur le lieu de l’impact. La question qui se posait : l’accusé était-il sous l’influence de l’alcool au moment des faits ? Selon la magistrate Darshana Gayan, il n’y a aucune preuve reliant l’accusé à ces bouteilles de bière. Donc, cet élément n’a pu être établi au cours du procès. La cour note qu’au moment de l’accident, il faisait nuit, il pleuvait et la route était glissante

Selon la version de l’accusé, une branche faisait obstruction sur la route. Et c’est en l’évitant que l’accident se serait produit. Toutefois, la cour note qu’il n’y a aucune indication démontrant que l’accusé avait mis son clignotant pour prendre sa droite.

La cour a conclu que, le jour du délit, l’accusé devait rouler à vive allure, vu les dommages conséquents causés à son véhicule. S’il avait été prudent, il aurait évité cet accident, soutient la cour. De plus, il n’y avait aucun élément soutenant la version de l’accusé selon laquelle la branche dont il a fait mention obstruait la route.

Ainsi, elle l’a reconnu coupable d’homicide involontaire par imprudence, d’homicide ayant causé des blessures et pour n’avoir pas rapporté cet accident. La sentence sera prononcée le 17 avril 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective