Faits Divers

Trois morts dans l’incendie de pailles - Anoushka Gokhool : une battante partie trop tôt

La jeune femme avait fêté ses 32 ans le 15 février dernier, quand sa famille lui avait préparé une surprise.

Mireille Martin et Brice, 18 ans, la mère et le frère d’Anoushka Gokhool sont meurtris. Ils n’avaient jamais imaginé perdre Anoushka de façon aussi tragique. 

Anoushka était originaire de Le Hochet, Terre-Rouge.  Avec son frère Brice, ils étaient très complices. « Elle a toujours été à mes côtés dans les bons et mauvais moments. C’était une personne qui donnait de bons conseils et qui m’aidait beaucoup », nous dit le jeune homme, encore sous le choc. Il garde avant tout le souvenir d’une personne qui avait une très grande joie de vivre malgré les soucis. « Anoushka a fait plusieurs boulots et elle a beaucoup appris », nous dit-il. 

« Elle aimait faire de la moto, c’était un véritable passe-temps pour elle. En diverses occasions, elle a été blessée au cours de différents accidents. Comme ses employeurs ne comprenaient pas les raisons de son absence, elle reprenait le travail plus tôt », ajoute son frère. Elle a même travaillé comme skipper dans un hôtel de l’Ouest. « Elle adorait la mer.  Ce qui était drôle avec elle, c’est qu’elle ne pouvait pas manger les fruits de mer, car elle y était allergique », dit-il.

Ce que son entourage appréciait le plus chez Anoushka Gokhool, c’était sa disponibilité. « Elle était dans une association qui aide les gens », nous dit son frère. Pour Cédric, un de ses cousins, « Anoushka avait le cœur sur la main ». Parmi les divers métiers qu’elle a faits, il y a celui de sapeur-pompier. « Je me rappelle que, lors des inondations mortelles à Port-Louis en 2013, elle a aidé à sortir des corps sous l’eau. Elle était courageuse et ne lâchait rien », se souvient-il. 

Un accident a mis un terme à sa carrière de secouriste et le destin a voulu qu’elle trouve la mort dans des circonstances tragiques. « Elle, qui aidait les gens, jeudi, c’était elle qui avait besoin d’aide. Cependant, les secours ne sont pas parvenus à la sauver avec ses amis », regrettent ses proches. Les derniers moments qu’ils ont passés en famille demeurent l’anniversaire de son frère en janvier dernier, quand il a célébré ses 18 ans et son anniversaire surprise fêté le 15 février dernier.

Les funérailles d’Anoushka ont eu lieu samedi matin en présence de nombreux amis et proches. Tous vêtus de blanc, ils ont tenu à lui rendre un dernier hommage. C’est sous le son de la ravanne que le cortège funèbre est sorti de l’église, car la jeune femme, décrite comme une excellente musicienne, aimait le séga. 


Deux autres victimes arrachées à leur famille

Fabrice Maurice et Serge Riou.
Fabrice Maurice et Serge Riou.

Fabrice Maurice, 22 ans, fait partie des victimes du terrible incendie qui a ravagé la société Lab 51. Il laisse derrière lui une famille affligée. Ses funérailles ont eu lieu vendredi après-midi. Serge Riou, 54 ans, d’origine française, n’a pu, lui non plus, sortir de ce brasier, pris au piège comme ses collègues. Il était le responsable des Ressources humaines et était domicilié à Mon-Choisy.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !