Live News

Trois cas positifs à la Covid-19 ce mercredi : tour d'horizon de la conférence de presse du NCC 

Des compatriotes testés positifs à leur retour d'Inde, le séquençage imminent, les mesures possibles à Port-Louis... Outre les trois nouveaux cas de contamination locale, dont un à Vallée-Pitot, le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, et l’Acting Regional Public Health Superintendant, la Dr Kursheed Meethoo-Badulla, ont abordé plusieurs sujets lors de la conférence de presse du National Communication Committee sur la Covid-19, ce mercredi 12 mai. En voici le détail.

Zone rouge à Port-Louis ?

À une question de la presse concernant la possibilité que la région de Port-Louis soit confinée après la détection d’un cas de contamination locale à Vallée-Pitot, le Dr Jagutpal a expliqué que la zone rouge est décrétée quand il y a plusieurs cas locaux dans la communauté. En ce moment, des dépistages ciblés ont lieu à Vallée-Pitot. Ce seront les résultats du dépistage qui détermineront si oui ou non, la localité sera sujette à des restrictions renforcées. C’est un « caretaker » du collège GMD Atchia qui a été testé positif ( https://defimedia.info/covid-19-un-habitant-de-vallee-pitot-caretaker-au-gmd-atchia-parmi-les-trois-cas-positifs-ce-mercredi) à  Vallée-Pitot, a déclaré la Dr Kursheed Meethoo-Badulla, l’Acting Regional Health Superintendant

À savoir que le nombre de personnes contaminées dans la région de Port-Louis est de quatre depuis ces "ces derniers temps", a-t-on appris à une autre question de la presse.

Cas importés

Trois compatriotes sur un vol de rapatriement en provenance d’Inde le 6 mai dernier ont été testés positifs en quarantaine a indiqué le ministre de la Santé. Il s’agit d’un couple et d’une autre personne. Ce  sont des Mauriciens qui étaient partis pour des traitements dans la Grande péninsule. Les trois personnes qui sont considérées comme des cas importés ont été dirigées vers un centre de traitement. Leur état de santé est jugé stable, a indiqué le ministre.

Quant à la question de savoir s'il s'agit ou non du variant indien, le ministre a expliqué que les résultats du séquençage sont toujours attendus.

Séquençage local

Le ministère de la Santé se prépare à entreprendre des exercices de séquencage. « Nou deza ena lekipman, nou deza inn fer 'training', ek la nou pe fer validasyon tou nou bann rezilta avan nou kumans ek li avek lezot patients », a précisé le ministre Jagutpal. Il ajoute que les résultats des séquençages locaux et ceux des laboratoires sont en train d’être comparés. Il a aussi dit que certains résultats des séquençages sont toujours en attente d’Afrique du Sud.

Dépistage à la MITD House

Un 'screening' a été entrepris au ministère de l’Éducation, à la MITD House de Phoenix, ce mercredi, a indiqué la Dr Meethoo-Badulla.

Appel à la vigilance

« Se responsabilite tou dimoun ». Le ministre a réitéré son appel à la vigilance auprès de tous. Il ne faut négliger aucune précaution afin de ne pas propager le virus. Le ministre explique la propagation du virus, car il y a un manque d’informations de la part des personnes testées positives. Le ministre de la Santé a aussi indiqué que c’est un délit que de dissimuler ces informations.

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !