Xplik ou K

À Triolet : deux conteneurs utilisés comme chambre froide dans une cour

conteneurs

Depuis qu’il a élu domicile à Dispensary Road, Triolet, Samaye ne dort plus de la nuit. Son voisin s’adonne à la vente de produits frigorifiés dans sa cour. Ce dernier y a installé deux conteneurs de 20 et 40 pieds, qui font office de chambre froide et dans lesquels des produits frigorifiés sont stockés.

Selon les dires de Samaye, ce qui le gêne le plus c’est le bruit causé par les systèmes de ventilation, surtout durant la nuit. « Pendant la journée, il n’y a pas vraiment d’inconvénient, mais la nuit c’est un vrai cauchemar parce que le système de ventilation résonne dans un silence total. » 

La police de l’Environnement s’est déjà rendue sur les lieux. Les officiers ont informé Samaye qu’ils pouvaient seulement donner un avertissement au voisin et que c’est au Conseil de district de prendre des actions. Des plaintes ont été consignées à la Citizen Support Unit il y a trois mois et référées au ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie. Toujours selon Samaye, au niveau du ministère c’est le département de l’Environment Health Engineering Unit de Pamplemousses qui a pris le dossier en main. « Par le biais de ce département, j’ai appris que le voisin en question ne possède pas de permis d’opération. J’ai alors écrit une lettre au Conseil de district de Pamplemousses pour leur informer de ce cas, mais il n’y a pas eu de prise d’actions », déplore Samaye.

Intervenant sur les ondes à ce propos, le président du Conseil de district de Pamplemousses, Suneal Purguss, a déclaré : « Je sais que ce n’est pas évident de devoir supporter une telle chose durant la nuit, en plus dans une zone résidentielle. J’ai pris connaissance de ce cas à travers le Permit and Business Monitoring Committee au Conseil de district où nous avons discuté des plaintes reçues. Effectivement, cette personne utilise un ‘container’ dans sa cour comme ‘Cold Storage’. Un inspecteur s’est rendu sur les lieux. Il est vrai qu’aucun permis d’opération n’a été alloué pour ces opérations. Nous avons aussi appris que cette personne souhaite construire une chambre froide. Nous prenons les actions nécessaires. Selon la loi, il faut sévir une ‘request notice’ à cette personne pour qu’elle se rende au Conseil de district afin de présenter tous ses documents et donner des éclaircissements sur ses intentions dans un délai de 30 jours. Si cela n’est pas fait, une Compliance Notice lui sera servie. Le voisin de Samaye devra alors payer une amende de Rs 50 000 selon les récents amendements de la loi », explique le président du Conseil de district. 

Suneal Purguss affirme aussi que la personne en question a reçu l’ordre de stopper toutes les activités en cours. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !