Actualités

Tribunal de Port-Louis : elle obtient un «Protection Order» contre son fils

Elle n’en peut plus des violences de son fils à son égard. Elle a fait une demande d’un Protection Order et l’a obtenu, le 14 janvier 2019, pour une période d’un an.

Jessica (prénom modifié) a fait sa demande devant le tribunal de Port-Louis pour se protéger de son fils qui est gay et se prénomme Jean. Elle avance que ce dernier la maltraite. Elle a témoigné en cour pour expliquer l'urgence de sa demande. Elle a affirmé être victime de violences de la part de son fils. Selon sa version, ce dernier l’insulte et lui a même infligé des coups.

Lors de son témoignage en cour, elle a fait état d'un incident où son fils a tenté de lui faire avaler un portable. Elle a évoqué avoir eu plusieurs problèmes avec son fils du fait qu'il emmenait des hommes chez elle. Elle a indiqué en cour que son fils est homosexuel et qu'elle n'est pas en bons termes avec lui.

Témoignage convaincant

Elle a relaté, par ailleurs, un autre incident entre elle et son fils. Ce dernier, selon elle, a mis un drap dans sa bouche et l'a aussi agressée. Elle a déclaré avoir rapporté le cas, le jour même, soit le 2 décembre 2018, au poste de police d’Abercrombie.

De son côté, le fils a nié les allégations de sa mère. Pour sa défense, il a affirmé qu'il n'était pas chez sa mère au moment des incidents. Il a toutefois admis un incident qui, selon lui, s'est produit un vendredi et non un samedi, comme a soutenu sa mère en cour. Par ailleurs, un ami de Jean a déclaré en cour que le 2 décembre 2018 il était en sa compagnie.

Prenant en considération les faits présentés devant elle, la magistrate Sophie Chui a accordé un Protection Order à Jessica, pour une période d’un an. Elle a rejeté le témoignage du fils et de l’ami de ce dernier. Elle avance que la mère a témoigné d’une façon convaincante.