Actualités

Trésor découvert à Rodrigues : l’expertise d’archéologues étrangers recherchée

Trésor découvert à Rodrigues Depuis que la découverte du trésor a été rendue publique, c’est le branle-bas de combat parmi ceux qui en revendiquent la propriété.

La commissaire des Arts et de la culture, Rose de Lima Edouard, a rencontré la presse le lundi 15 juillet 2019. Elle a souligné l’importance historique et culturelle du trésor découvert à Rodrigues. « On traite ce trésor comme un patrimoine culturel de Rodrigues. L’Assemblée régionale est le propriétaire de la terre où il a été découvert. Il revient donc de droit au peuple rodriguais. Nous sommes en pourparlers avec des archéologues étrangers pour nous assurer que la valeur scientifique et historique soit préservée », a-t-elle déclaré.

Depuis que la découverte de ce trésor a été rendue publique à travers des articles de presse, c’est le branle-bas de combat parmi ceux qui en revendiquent la paternité. « Ce dossier est traité avec beaucoup de sérieux mais aussi avec prudence », a précisé Rose de Lima Edouard. Il y aura, selon elle, des actions légales pour établir certains paramètres et faire des démarches scientifiques. Elle affirme que cela dépasse l’aspect monétaire. « Nous ne voulons pas que les Rodriguais soient privés d’un pan de leur histoire », a ajouté la commissaire.

Cependant, dit-elle, plusieurs interrogations persistent au sujet de cette découverte. « Des informations importantes sont indisponibles à l’heure actuelle. La commission a pris connaissance de l’existence de cette découverte à travers la presse. Que s’est-il passé entre la date de la découverte, soit en août 2018, et aujourd’hui ? Le trésor a-t-il été découvert par chance ou y avait-il des recherches au préalable ? Tant de zones d’ombre qui doivent être dissipées », a expliqué Rose de Lima Edouard.

L’autre aspect porte sur la sécurité du site. « Il faut absolument protéger le site où le trésor a été découvert et les personnes qui y travaillent. Il y aura des instances compétentes qui devront établir les faits. Le site fait partie de l’équation », a fait ressortir la commissaire.

Le Mouvement indépendantiste rodriguais brave l’interdiction de la police

Le groupe Mouvement indépendantiste rodriguais (MIR) brave l’interdiction de la police de se rendre sur le site de la découverte à Saint-François. Ses membres s’y sont installés avec leurs tentes pour surveiller le trésor. « Nou finn dir ki nou pwal vey nou trezor e nou pou res la tan ki SMF pou la », explique Yvon Ithier,  membre de ce groupe. Il considère que les Rodriguais doivent avoir le droit d’accéder à ce site très utilisé par la population. Il invite le public à se mobiliser derrière la devise « Rodrigues pou Rodriguais ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective