Xplik ou K

Travail : des cleaners sans salaires depuis plus d’un mois

Christian (prénom modifié), âgé de 53 ans et habitant Calodyne, allègue qu’une vingtaine d’employés, hommes et femmes, ne percevraient pas de salaires depuis bientôt deux mois.

« Nous sommes découragés à l’idée de continuer de travailler », confie ce père de famille. Ce dernier occupe le poste de cleaner dans une compagnie privée depuis une vingtaine d’années. « Nous n’avons pas eu notre salaire depuis le mois de juillet. La situation se complique, car on a une maison à faire tourner », se lamente-t-il.

Christian ajoute que les employés travaillent à plein temps. « Nous travaillons de 7 à 16 heures tous les jours. Au départ, nous avions confié le souci du retard des salaires à notre syndicat. Le cas a ensuite été référé au Bureau du travail. Mais rien a changé, on nous a seulement demandé de continuer de travailler », affirme Christian. Il poursuit : « Un des responsables nous a informés verbalement que nous recevrons notre argent, mais en vain. De plus, l’employeur est injoignable au téléphone ».

Lors de son intervention, Leevy Frivet, attaché de presse au ministère du Travail, a tenu à expliquer que le ministère est au courant de ce cas. La compagnie, spécialisée dans la collecte d’ordures, éprouverait des soucis au niveau de l’administration et serait en manque d’effectifs, dit-il.  Toujours selon ses dires, plusieurs contrats ont été résiliés. Certains précédents responsables ont quitté leurs postes et un nouvel administrateur a repris la compagnie. « Au niveau du ministère, je tiens à assurer que ce cas est suivi de près pour que les employés touchent leurs salaires », a-t-il déclaré.