Live News

Transport en commun : l’extension du métro vers St-Pierre et le Sud à l’étude

Visite PM : Lors de sa visite, Pravind Jugnauth était entouré des membres de la direction de Metro Express Limited.

La troisième phase du métro est lancée. Le Premier ministre Pravind Jugnauth a visité le chantier, le mercredi 22 septembre, sous la pluie. Cette étape reliera Rose-Hill à Réduit, en passant par Ébène. Ce tracé est long de 3,4 kilomètres. 

« La vision du gouvernement c’est d’étendre la ligne à plusieurs régions », a fait ressortir le Chef du gouvernement. D’ajouter qu’une étude de faisabilité a été enclenchée pour une extension vers Côte-D’Or, St-Pierre, et de Curepipe vers la Vigie et le Sud. Ensuite, le gouvernement examinera la possibilité de poursuivre la ligne du métro vers le Nord et d’autres régions. Pravind Jugnauth a fait comprendre qu’il faut concentrer le tracé là où il a beaucoup de voyageurs. Par exemple, Réduit accueille beaucoup d’employés qui travaillent à Ébène et d’étudiants. 

Tracé de la Phase 3 : 

  • La troisième phase débutera à la gare de Rose-Hill, à travers une jonction, et sera surélevée jusqu’à Ébène SSS. 
  • Une station sera installée dans les parages d’Ébène SSS.
  • Une autre station sera située à Réduit et facilitera, aussi, l’accès à la cybercité. 
  • Les rails enjamberont la rivière Sèche à Ébène et un viaduc de plus de 100 mètres sera construit au-dessus de la rivière Cascade à Réduit. 
  • Les rails passeront par les bureaux du ministère de l’Agro-industrie et ceux de la Mauritius Football Association (MFA) à Réduit.
  • Ensuite, le tracé passera par le rond-point de l’Université de Maurice.
  • La ligne s’arrêtera à la gare de Réduit, où une partie sera rasée afin qu’une gare ferroviaire y soit installée. 

Dans une déclaration à la presse, Pravind Jugnauth a affirmé que cette visite avait pour but de faire un constat des travaux. Le Premier ministre affirme que la Phase 3 sera complétée en décembre 2022, soit en même temps que le tracé reliant Rose-Hill à Curepipe. Une ligne de crédit de $ 190 millions, soit environ Rs 8,1 milliards (selon le taux de change du jour) et une allocation de $ 10 millions (Rs 424 millions) ont été obtenues de l’Inde pour pouvoir mettre en place le projet. « Sans le gouvernement indien, nous n’aurons pas pu accomplir ce projet. Je remercie le Premier ministre indien », a souligné Pravind Jugnauth. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !