Actualités

Transfert de consultants en charge : position mitigée des syndicats

Une vague de transferts de consultants en charge des hôpitaux du service public devrait intervenir. Objectif : permettre un partage de connaissances dans les différents établissements de santé. Si la Government Medical Consultant In Charge Association (GMCICA) n’est pas opposée à cet exercice, selon des critères précis, la Government Medical and Dental Officers Association (GMDOA) émet des réserves. « Nous souhaitons connaître les motivations du ministère » indique le Dr Dushyant Purmanan, président du syndicat.

La GMDOA s’interroge sur les motifs de cette vague de transferts des consultants en charge qui devrait intervenir « très bientôt », selon les informations que nous avons glanées. Son président se demande pourquoi le ministre n’a pas convoqué l’association pour une réunion, étant donné que plusieurs consultants en charge sont membres de la GMDOA qui ne regroupe pas seulement des spécialistes. 

en faveur, mais...

Selon le Dr Purmanan, plusieurs membres ont approché l’association pour connaître les tenants et aboutissants de ces transferts. « Nous ne sommes pas contre l’exercice de transferts, mais nous devons connaître les raisons et si la loi de proximité sera appliquée », souligne le Dr Purmanan. « Il ne serait pas rentable et raisonnable de transférer dans le Nord un médecin qui habite le Sud. La GMDOA s’attend à rencontrer le ministre et les hauts officiers du ministère avant ces transferts pour avoir plus de détails à ce sujet. » 

Du côté de la GMCICA, le syndicat se dit « en faveur» des transferts, mais sous certaines conditions. « Nous sommes pour l’exercice, mais cela doit se faire selon certains principes : que le transfert se fasse dans la transparence, qu’il soit structuré, qu’il se renouvèle chaque cinq ans pour le partage des connaissances». C’est ce que soutient le Dr Bhooshun Ramtohul, président de l’association. Une rencontre a eu lieu au ministère de la Santé pour baliser cet exercice. D’autres devraient se tenir prochainement.