Live News

Transaction de drogue : des voitures modifiées pour blanchir l’argent sale

C’est connu, les trafiquants aiment s’afficher à bord de gros bolides et l’enquête de l'Independent Commission against Corruption (Icac) a établi durant cette semaine que les voitures tunées, dont la valeur dépasse des millions de roupies, sont utilisées pour faciliter le trafic de drogue.

Durant ces derniers jours, en se basant sur des renseignements, l’Icac a multiplié les descentes chez des gérants de garage de Tuning qui agiraient en étroite collaboration avec les trafiquants de drogue. C’est la thèse privilégiée par cette commission. Par ailleurs, le point commun entre les divers membres des réseaux de trafiquants est le choix pour l'électroménager et les caméras de surveillance dernier-cri. Il a été observé qu’une Mercedes acquise en 2019 a été envoyée à un garage de tuning pour subir des modifications d’une valeur de Rs 800 000. Le tuning a pour but de permettre à ces véhicules d’être ultrarapides sur la route afin de faciliter le trafic de drogue ou encore le convoi d’argent. Le stratagème pour modifier les voitures est également un moyen facile pour blanchir de l’argent. En effet, parmi les 19 véhicules saisis depuis le début de ce mois, plusieurs d’entre eux ont été retapés avec du carbone. Selon nos sources, « une portière en carbone coûte environ Rs 150 000 ». 

Les enquêteurs de l’Icac poursuivent leurs recoupements d’informations sur le terrain en vue de mettre la main sur d’autres biens de trafiquants de drogue. Au préalable, ces véhicules coûtent environ Rs 500 000 et des portails sont échangés pour le coût de Rs 150 000 chacun.

L’enquête de l’Icac cible également Kevin Langue, un maçon résidant à Baie-du-Tombeau et connu de la brigade antidrogue. Ce dernier a offert une Mercedes immatriculée 2019 à son épouse. Ce qui a intrigué les enquêteurs, c’est le fait que l’épouse de Kevin Langue n’a pas de permis de conduire et que son salaire mensuel est de Rs 13 000. Une fois chez les suspects, les enquêteurs ont été surpris par l’aménagement luxueux du domicile. 

Téléviseurs grand écran, caméras CCTV dernier-cri, produits électroménagers de luxe sans oublier un chien de race. « Les réfrigérateurs étaient tous remplis d’aliments de premier choix et il y avait aussi des bouteilles d’alcool de grande valeur», déclarent les enquêteurs. Selon ces derniers, les revenus de cette famille ne correspondent guère à leur train de vie. 

Les garde-robes, constituées uniquement de vêtements de marques et des bijoux qui coûtent plusieurs millions de roupies ont été saisis. Lors d’une des opérations de l’Icac, les officiers ont saisi des armes tranchantes. Au train où va le déroulement des enquêtes, l’Icac a mobilisé son effectif au complet depuis le début de la semaine.

50 cartes SIM saisies chez l’épouse de Ricardo Agathe

L’Icac a récupéré 50 cartes SIM au domicile de l’épouse de Ricardo Agathe. Ces cartes, selon l’Icac, auraient été utilisées en partie pour communiquer avec des personnes à la prison et celles impliquées dans le blanchiment d’argent lié au trafic de drogue. Les cartes SIM ont été achetées auprès des deux principaux opérateurs de l’île, Emtel et Orange. 

Un homme d’affaires de Pailles ciblé

Un homme d’affaires domicilié à Pailles est dans le collimateur de l’Icac. Son interpellation aura lieu très prochainement. Dans l’après-midi du vendredi 21 juin, les enquêteurs ont perquisitionné le domicile de cet homme d’affaires. Ils s’intéressent à une voiture modifiée de la marque Toyota aussi utilisée pour les courses de rallye. L’homme d’affaires en question, connu pour la passion qu’il voue aux voitures, est dans le domaine du commerce de meubles de grande valeur. Il possède une société spécialisée dans le tuning des voitures et ne passe pas inaperçu à bord de sa Toyota. Dans le passé, il a déjà fait parler de lui pour s’être frayé dans le cortège d’un Senior Minister qui circulait sous escorte des motards de la police. Il aurait eu une altercation avec le cortège.

Des biens d’une valeur avoisinant Rs 100 M mis sous scellés en cinq jours

En une semaine, c’est un record en termes de valeurs des biens mis sous scellés. Maisons de luxe, voitures, notamment des berlines et des véhicules modifiés dont les prix font sourciller, ont été placés sous scellés. Une maison estimée à Rs 10 millions, un bungalow valant environ Rs 30 millions et cinq autres appartements évalués à Rs 25 millions ont suscité l’intérêt de l’Icac. La valeur des autres biens des trafiquants transformés sous forme de voitures stylées, plus ceux saisis depuis le déclenchement de cette enquête, a dépassé la barre des Rs 40 millions.

Si les biens mobiliers et immobiliers ont été ciblés, l’Icac n’a pas négligé pour autant les grosses sommes d’argent en liquide en possession des présumés prête-noms ou des bras droits des trafiquants. De l’argent, incluant des devises dépassant le cap des Rs 10 millions, a été récupéré par l’Icac. Un bateau a également été saisi.

Dans la semaine, l’Icac a fait d’autres perquisitions. Une somme d’argent, dont des devises étrangères, notamment des ringgits, euros, francs suisses, livres sterling, environ 1000 dollars américains et Rs 98 000, ont été récupérés par l’Icac. Une chaîne en or ornée de diamants estimée à Rs 1,8 million a aussi été saisie.

22 véhicules embarqués

  • Une BMWX6 immatriculée AR 710
  • Une voiture de sport de la marque RX-8 Mazda immatriculée R 920
  • Une Mercedes Benz SLK de 2014
  • Une Nissan Skyline GT Sport
  • Un 4x4 de la marque Mitsubishi
  • Un SUV de la marque Mitsubishi Pajero
  • Une motocyclette de grosse cylindrée de la marque Honda CBR : Rs 850 000
  • Un camion de la marque Renault, immatriculé 2007
  • Deux coffre-forts contenant Rs 1,8 M de bijoux
  • Audi A 3 : Rs 1,3 M
  • Argent liquide saisi totalisant Rs 9,6 millions 
  • Roupies mauricienne, dollars américains et euros estimés à Rs 152 000
  • Une autre somme de Rs 46 000
  • Une somme de Rs 8 873 175
  • Des devises estimées à Rs 695 000

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !