Faits Divers

Trahie par sa belle-fille : victime d’un vol lors de ses funérailles

Danisha, la fille de la défunte a voulu savoir qui a fait la fraude.

Une défunte, victime de vol, ceci n’est pas le titre d’un film ou d’une mauvaise blague, mais bien la réalité. C’est la douloureuse expérience qu’a vécue Danisha (prénom modifié), 37 ans. Cette habitante d’un village du Nord a perdu sa mère, 56 ans, en décembre de l’année dernière, emportée par la maladie. Alors que la défunte venait à peine d’être mise en terre, elle a été victime d’un vol.  Ce délit a été commis le jour même de ses funérailles. Arrêtée le 12 février dernier, la belle-fille de la dame est passée aux aveux.

Danisha ne s’attendait pas à cette découverte. C’est un sentiment de tristesse et de colère qui l'anime. Cela faisait deux ans que sa mère a contracté le ‘nikkah’. « Depuis que ma mère s’est mariée à cet homme, ses proches nous ont empêchés de venir la voir », nous dit-elle. Diabétique, la dame suivait son traitement. Mais tout dernièrement sa santé s’est fragilisée et, le 6 décembre dernier, Danisha a appris la terrible nouvelle.

« C’est vers 2h00 du matin que nous avons appris que ma mère est décédée. Elle a eu un malaise dans la maison et elle est morte peu après », poursuit-elle. À la suite de cette perte tragique, sa soeur et elle ont entrepris les démarches auprès de la banque pour avoir accès au compte de sa mère. La dame s’est ensuite rendue à la banque avec son affidavit.

Retrait de Rs 7 000

Une fois sur place, elle a été surprise d’entendre dire qu’il ne restait pas grand-chose sur le compte de sa maman décédée. « La banque m’a annoncée qu’il y a eu un retrait de Rs 7 000. Qui plus est, le retrait s’est fait le jour même des funérailles, comment se fait-il ? » s’indigne Danisha. C’est à un guichet automatique à Pamplemousses que la transaction a eu lieu.

La fille de la défunte a cherché à savoir qui était derrière cette fraude électronique.  La police criminelle de Pamplemousses, menée par le sergent Forod et de l’inspecteur Rambarrun, après des investigations, a pu retracer l’auteur présumé de ce vol. Kurshi B. L., âgée de 44 ans, est la belle-fille de la défunte. Elle a été appréhendée le 12 février dernier.  Soumise à une série de questions, elle a craché le morceau.

Aux dires de la suspecte, elle était venue assister aux funérailles de la dame. Puis, sur un meuble, elle a vu un porte-monnaie et à l’intérieur la carte bancaire de la dame et également le code d’accès pour la carte bancaire. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle se laisse tenter. Elle a pris la carte et le jour même, a effectué un retrait. Pour le père de la suspecte, qui est également l’époux de la défunte, « c’est un malentendu. Ma fille possède aussi la même carte et elle a bien pu se tromper » dit-il.

La quadragénaire a comparu devant la cour de Pamplemousses le même jour sous une charge provisoire de fraude électronique. Étant à sa première offense, la police n’a pas objecté à sa remise en liberté provisoire. Elle a dû s’acquitter d’une caution pour retrouver la liberté conditionnelle.