Live News

Tragédie de Forbach – DJ Given: «Nou ti pe fer rallye»

C’était une course de la mort qui s’est déroulée sur l’autoroute du Nord, samedi matin. Deux jeunes amis mordus de vitesse, Mathieu Coret, cadre de la boîte de strip-tease Le Rocher à Grand Baie et Barlen Mardaymootoo alias DJ Given, disc jockey de la boîte, avaient fait de l’autoroute leur terrain de jeu. Mathieu Coret était au volant de sa Mercedes Classe C et son ami DJ Given conduisait une Honda Civic. Les deux voitures avaient subi des modifications pour les rendre plus performantes sur la route. Samedi matin, ils se croyaient sur un circuit de course, filant à toute vitesse sur l’autoroute de Nord, jusqu’à ce que ces deux fous de vitesse fauchent mortellement le couple Arvind et Manisha Shamloll, peu avant 7 h 30. Le Central CID, mené par l’Assistant-commissaire de police Heman Jangi, avec la collaboration des éléments de la Field Intelligence Unit du Nord, sont remontés jusqu’aux deux chauffards après avoir visionné des enregistrements vidéo.

« Mone passe dans ciseaux »

  Mathieu Coret fut le premier interpellé lundi après-midi, suite à une descente policière à son domicile. Il a avoué son implication dans l’accident. « Mo fine frole are motocyclette la ek mone contigne alé. Nou ti pe fer rallye. Lerla loto Barlen fine tappe ek motocyclette lerla deux dimoune-la ine tombé… » Mardi, le suspect Barlen Mardaymootoo s’est constitué prisonnier au Central CID en présence de son avocat, Me Ashwin Kandhai. DJ Given a relaté aux enquêteurs dans quelles circonstances il a fauché la motocyclette du couple Shamloll, samedi matin. Le disc jockey du club Le Rocher raconte qu’il faisait la course contre Mathieu Coret. « Mathieu et moi nous faisions la course sur l’autoroute. À un moment donné, j’ai doublé la Mercedes de Mathieu quand, subitement, je me suis retrouvé nez à nez avec une voiture en face de moi. » À cet instant, dit-il, « mone passe dans ene ciseau, motocyclette la aussi ti apé doublé, mone frole avec li dans gauche ek zo inn debalancé, mone contigne alé ». Il a fait ressortir que c’est Mathieu Coret, qui se trouvait derrière lui, qui a projeté les occupants Arvind et Manisha Shamloll au sol. Notons que l’expression « passe dans ciseaux », dans le jargon des "Street Racers", désigne le slalom entre voitures sur l’autoroute. DJ Given reconnaît qu’il a vu les occupants de la motocyclette à terre. « Mone trouve motocyclette la ine planée, mone paniké ek mone sauvé. » A la suite de ces premiers aveux, DJ Given  a été placé en détention policière. Son interrogatoire se poursuivra ce mercredi. Il sera traduit devant le tribunal de Pamplemousses, ce mercredi matin. Outre les aveux de Mathieu Coret et de DJ Given, le Central CID devrait s’intéresser à tous ceux qui auraient retapé la Honda Civic après l’accident, afin de masquer toute trace de dommage sur la carrosserie.

Amoureux du volant

Barlen Mardaymootoo, alias Deejay Given, est un amoureux et un passionné de voitures modifiées. Sur son compte Facebook, il affiche fièrement sa voiture, une Honda Civic. Les motifs : améliorer sa performance pour la course. Deejay à la tombée de la nuit, DJ Given s'est aussi bâti une réputation avec sa Honda Civic.

Féru de vitesse

Agé de 25 ans, cet habitant du nord du pays, est un des gérants de la boîte de strip-tease de Grand-Baie  Il est un aussi un mordu de bolides, dont les grosses cylindrés, et un grands amateur de courses de voitures. Le jeune homme a aussi un  a un faible pour les tatouages, étant lui-même tatoué sur plusieurs parties de son corps.

[row custom_class=""][/row]

Mathieu Coret reste en détention policière

Mathieu Coret, un ‘Bar Manager’ de 25 ans, a comparu, ce mardi 22 septembre, devant le tribunal de Mapou. Il a été arrêté le lundi 21 septembre. Une charge provisoire de « causing death by dangerous driving » est retenue contre le jeune manager. À sa comparution devant la cour, l’inspecteur Nursing, ‘police prosecutor’, a objecté à sa remise en liberté. Selon l’accusation, le délit s’est produit le 19 septembre 2015, à New Link Road, Labourdonnais, Forbach. Mathieu Coret aurait causé la mort du couple Arvind et Manisha Shamloll alors qu’il conduisait dangereusement sa Mercedes immatriculée 2539 AG 03. [row custom_class=""][/row]

Mahamoodkhan Jamalkhan: « Je suis soulagé »

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"812","attributes":{"class":"media-image size-full wp-image-646","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"1920","height":"1080","alt":"Mahamoodkhan Jamalkhan"}}]] Mahamoodkhan Jamalkhan

[row custom_class=""][/row] Le chauffeur de Richard Duval, Mahamoodkhan Jamalkhan, 57 ans, a été traduit devant le tribunal de Mapou. Une charge provisoire d’entente délictueuse pèse sur lui. Après deux jours en détention, il a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 10 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000. À sa sortie au tribunal, il a déclaré : «  Je suis soulagé. » Son avocat, Me Jamsheed Peeroo, a déclaré : « L’enquête de la police sur mon client n’a rien à voir avec l’accident fatal de Forbach où le couple Shamloll a trouvé la mort. » Mahamoodkhan Jamalkhan est accusé d’avoir ourdi un complot avec une autre personne pour entraver l’enquête policière sur l’accident fatal qui s’est produit le 19 septembre à Labourdonnais, Forbach, en faisant une fausse déposition. [row custom_class=""][/row]

Clarel Coret, père de Mathieu Coret : « Nous présentons nos sympathies à la famille »

« Mathieu a des remords ». C’est ce qu’affirme Clarel Coret, le père de Mathieu. Clarel Coret est le propriétaire de la boîte de striptease, Le Rocher. Selon lui, son fils ne se serait pas arrêté après l'accident par peur. Il dit sympathiser avec la famille des victimes. « Li penib kan perdi deux dimoune dans ene sel famille. Nous laisse la justice suivre so cours. Etant donner qui li encore ene zenfant, linn paniquer. Li pann oser dire nous les parent ki pou faire ki pas pou faire », déclare le père de Mathieu. Selon Clarel Coret, son fils et l’ami de ce dernier auraient dû porter secours aux victimes, mais son fils ne s'est pas arrêté. [row custom_class=""][/row]

Ashok Matar (Traffic Branch) : « Nous sanctionnerons sévèrement les courses illégales»

L’un des responsables de la Traffic Branch, le CI Ashok Matar soutient que la police se montrera très sévère envers les automobilistes impliqués dans les courses illégales. Selon ce responsable de la Traffic Branch, les courses d’amateurs finissent toujours par des accidents fatals. Pour Ashok Matar, l'autoroute n'est pas le lieu approprié pour organiser de telles courses. La police durcira le ton contre ces hors-la- loi. « Nous demandons au public de collaborer avec la police et de nous informer dès qu’ils aperçoivent des attroupements de véhicules sur l’autoroute.  Restez aux aguets surtout les vendredis et les samedis soir », soutient-il.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !