Live News

Trafic internet filtré par Netsweeper : la firme néerlandaise s’explique

Le dimanche 2 mai 2021, des internautes mauriciens ont posté sur les réseaux sociaux une drôle d’expérience vécue. Selon eux, lorsqu’ils tentaient de vérifier leur adresse IP (Internet Protocol) sur le site whatismyip.com, ils apprenaient que leur trafic transitait par les serveurs de l’entreprise néerlandaise Netsweeper. Cette dernière est selon son site internet une compagnie qui filtre les contenus jugés dangereux sur la Toile. Cette mésaventure arrive en pleine polémique sur la proposition de l’Information and Communication Technologies Authority (Icta) de contrôler les réseaux sociaux à Maurice.

Dans un communiqué de Netsweeper relayé par l’Icta sur son site internet, la compagnie néerlandaise précise qu’elle a été engagée par l’Icta en novembre 2020 pour fournir le nouveau système de blocage de contenus pédopornographiques. « Dans le cas récents de whatismyip.com, il apparaît que ce domaine partage la même adresse IP qu’un site internet qui a récemment été inscrit sur la liste (des sites avec du contenu pédopornographiques) de l’IWF (Internet Watch Foundation). Cette liste est gérée indépendamment de Netsweeper et de l’Icta. C’est pour cela que le trafic vers whatismyip.com a été redirigé vers la solution de filtrage de Netsweeper, bien que le trafic n’ait pas été bloqué », précise Netsweeper.

La firme néerlandaise précise que lorsqu’elle a été informée de l’incident, elle a remédié à la situation. Elle ajoute que la liste de l’IWF a été mise à jour le lundi 3 mai 2021 et que la situation est donc retournée à la normale.
 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !