Trafic d’oiseaux : les vols en série se poursuivent

Par Irfaad Olitte O commentaire
Trafic d’oiseaux

Les vols d’oiseaux domestiques se poursuivent. Après celui des oiseaux d’une valeur marchande de Rs 290 000 à Pailles, c’est au tour du propriétaire d’une boutique spécialisée des basses Plaines-Wilhems de subir le même sort. Les cambrioleurs ont volé une trentaine d’oiseaux, dont la valeur est estimée à Rs 25 000. Les éleveurs soupçonnent que ces vols en série sont l’œuvre de gangs organisés. 

« Les voleurs sont allés directement vers les cages d’oiseaux et n’ont rien emporté d’autres », déclare H. R., le gérant, dont la boutique vend aussi des poissons d’aquariums. « c’est cinq à six mois de travail qui sont partis à l’eau. Aujourd’hui, si vous visitez mon magasin, il n’y a presque plus d’oiseaux. »

Dans la soirée du 6 au 7 avril, des cambrioleurs se sont introduits chez lui. À son arrivée, H. R. a constaté que les cadenas avaient été forcés. Il s’est vite rendu compte que son commerce a été cambriolé. À ce jour, aucun suspect n’a été arrêté. La police a démarré son enquête, afin de remonter jusqu’aux malfrats. Pour les éleveurs, il existe des gangs de voleurs d’oiseaux. Selon nos recoupements, les éleveurs sont régulièrement alertés des cas de vol d’oiseaux chez leurs clients.

Certains d’entre eux soupçonnent que des membres appartenant à l’un des gangs travaillent dans une compagnie de voierie. « Nous détenons des informations que lorsque ces personnes constatent qu’il y a une forte quantité d’aliments pour oiseaux dans la poubelle d’une maison, elles la ciblent pour un cambriolage. On compte partager ces informations avec la police », dit un éleveur opérant dans le nord du pays sous le couvert de l’anonymat.

C’est un vol qui sort de l’ordinaire. En octobre 2017, deux hommes encagoulés avaient fait irruption chez un habitant de Pailles. Ils avaient défoncé la volière avant de voler des oiseaux. Parmi, se trouvaient une paire de Rosebay, des cockatels, des cateaux.


Trafic d’oiseaux entre Maurice et la Réunion 350 oiseaux dans des valises

En avril 2017, deux ressortissants français ont été interceptés à l’aéroport de Plaisance. Des douaniers ont découvert que leurs valises sont remplies d’oiseaux. Ils avaient dissimulé 350 oiseaux dans des tubes à l’intérieur de leurs valises.

Les deux accusés ont été traduits devant une cour de justice. Une année auparavant, un ressortissant mauricien, qui venait de La Réunion, avait été arrêté. Environ 400 oiseaux avaient été découverts dans ses bagages.