Live News

Trafic d'influence allégué : Bissonauth maintient finalement sa plainte contre Dip devant l’Icac 

Commissaire de police,Anil kumar Dip

Un pas en avant, deux pas en arrière. Madhoor, dit Pritesh, Bissonauth entend finalement maintenir sa plainte contre son beau-père Anil Kumar Dip, ce jeudi 23 septembre. L’habitant du Nord, qui est en instance de divorce d'avec la fille du Commissaire de police par intérim, avait porté plainte contre celui-ci auprès de l’Independent Commission Against Corruption (Icac), il y a deux mois, avant d'« envisager » de faire marche arrière mardi 21. 

Il s’était confié au « Défi Quotidien » s’être rendu à Moka pour « retirer » sa plainte afin de « protéger sa vie privée », mais qu’il avait été rembarré à l’entrée en raison d’un cas de Covid-19 parmi l’un de ceux chargés de ce dossier. « J’ai changé d’avis, je veux que cette affaire aille de l’avant, » nous a-t-il déclaré mercredi soir. Qu'à cela ne tienne, plainte ou pas, l'Icac allait maintenir son enquête.  

Pritesh Bissonauth accuse Anil Kumar Dip d’avoir obtenu des faveurs du Club Med d’Albion du temps où le haut-gradé était Divisional Commander de la Western Division. Il avait également affirmé dans un média que l’arrestation prochaine de son père, Lalldhun Bissonauth, dans l'affaire du trafic de psychotropes mis à jour la semaine dernière, était un coup monté.   

Les Bissonauth et les Dip se sont engagés dans un bras de fer depuis que Pritesh a mis la fille du haut-gradé ainsi que leur enfant à la porte.  

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !