Faits Divers

Trafic de faux coupons de parking – Le suspect : «J’ai trouvé les coupons dans une boîte»

La police a ouvert une enquête
Depuis le début de cette semaine, les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud tentent de démanteler un réseau impliqué dans le trafic de faux coupons de parking dans la capitale. Faizal S., 39 ans, le premier suspect coffré le 10 septembre, explique avoir « ramassé les coupons dans une boîte » à Port-Louis. Cet habitant de Montagne-Longue a fait l’objet d’une accusation provisoire de faux. Il a retrouvé la liberté conditionnelle le 17 septembre. Quant aux coupons, ils ont été envoyés au Forensic Science Laboratory (FSL). C’est une déposition consignée à la police de Pope-Hennessy par des officiers du ministère des Infrastructures publiques qui a mis la puce à l’oreille de la brigade criminelle, il y a quelques semaines. La CID a déjà pris rendez-vous avec un responsable de l’Imprimerie du gouvernement pour éclaircir quelques zones d’ombre. Ces coupons ne devraient pas avoir quitté l’Imprimerie du gouvernement, selon les records. « Ban kupon la 100 % identik kan ou gete », affirment nos sources. Deux officiers au sein de l’Imprimerie du gouvernement devraient bientôt soumettre un rapport aux enquêteurs de la CID. Dans ses explications, Faizal S. a affirmé aux enquêteurs qu’il ignorait que ces coupons étaient illégaux.Il raconte les avoir trouvé dans une boîte, de même qu’un feutre (marker) et une agrafeuse. La police prend, cependant, les dires du suspect avec des pincettes. On laisse entendre qu’il est quasi certain que des complices auraient facilité l’obtention de ces faux coupons. « Comment ces coupons sont-ils en circulation, alors qu’ils devraient être à l’entrepôt de l’Imprimerie ? » C’est ce que la police tente de comprendre.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !