Faits Divers

Trafic de drogue : trois ans de prison à Louis Jacky Gaston Chellin

Prison Beau-Bassin

Louis Jacky Gaston Chellin avait donné des instructions, le 21 mars 2006, depuis sa cellule, à la prison centrale de Beau-Bassin, pour qu’un colis d’héroïne soit récupéré à la poste centrale de Port-Louis. Cet homme de 31 ans a écopé de trois ans de prison et d’une amende de Rs 100 000. La cour s’est appuyée sur le témoignage de Sailesh Rughoodoss, qui avait réceptionné le colis.

Louis Jacky Gaston Chellin répondait à deux accusations. La première, d’avoir donné des instructions, le 21 mars 2006, à Sailesh Rughoodoss, 24 ans, pour qu’il récupère un colis contenant 24,8 g d’héroïne à la poste centrale de Port-Louis. Il lui était aussi reproché d’avoir donné des instructions à son frère Louis Laval Mackenjie Chellin pour qu’il prenne possession de cette drogue. Ce dernier a été arrêté, lors d’un exercice de controlled delivery, le 22 mars 2006. Le même jour, Sailesh Rughoodoss a aussi été appréhendé par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu).

Louis Jacky Gaston Chellin avait plaidé non coupable. Il était défendu par Me Jenny Mooteealoo. Sailesh Rughoodoss est le voisin des frères Chellin. Ils habitent à Roche-Bois. Le 26 octobre 2017, le Directeur des poursuites publiques a demandé que le procès se poursuive, même si le frère de l’accusé refusait de témoigner.

Par ailleurs, Sailesh Rughoodoss et Louis Laval Mackenjie Chellin ont tous deux fait l’objet de poursuite au pénal pour trafic de drogue. Ils ont été, par la suite, condamnés devant la cour intermédiaire. Sailesh Rughoodoss a fait appel de sa condamnation, mais la Cour suprême l’a maintenue.

Sailesh Rughoodoss, assigné comme témoin à charge, a raconté avoir reçu un appel de l’accusé, qui était en prison. Ce dernier lui aurait demandé de récupérer un colis à la poste centrale, à Port-Louis. Ensuite, il devait le remettre au frère de l’accusé. Des documents lui ont été remis pour qu’il réceptionne le colis.

Le 22 mars 2006, Sailesh Rughoodoss s’est rendu à poste centrale à Port-Louis. Un douanier, un assistant-facteur et le policier Amance de l’Adsu étaient présents. Le colis a été ouvert en présence de ces personnes. Celui-ci provenait de l’Inde et il y avait une carte de vœux. Le colis contenait une substance blanche qui, après analyse, s’est révélée être de l’héroïne, le pourcentage de purification étant de 49 %.

Sailesh Rughoodoss a été arrêté et interrogé aux fins d’enquête. Le jour de son arrestation, l’accusé a pris contact avec lui pour s’enquérir si le colis avait été remis à son frère. Il a répondu par la négative. Un exercice de controlled delivery a été mis sur pied et le témoin a collaboré avec l’Adsu.

Louis Laval Mackenjie Chellin a, entre-temps, pris contact avec Sailesh Rughoodoss, l’informant qu’il allait l’attendre devant sa maison, afin de prendre possession du colis. Sailesh Rughoodoss a pris le van de son oncle pour faire livraison. Et c’est là que Louis Laval Mackenjie Chellin a été arrêté.

Louis Jacky Gaston Chellin a été jugé coupable d’avoir donné des instructions à Sailesh Rughoodoss pour récupérer le colis. La magistrate Niroshini Ramsoondar s’est appuyée sur le témoignage de ce dernier. Car, selon elle, il connaissait l’accusé depuis l’enfance. Donc, il savait ce qu’il faisait en récupérant le colis de drogue.

Concernant l’accusation d’avoir donné des instructions à son frère, Louis Laval Mackenjie Chellin, pour qu’il prenne possession du colis de drogue, l’accusé a été disculpé, parce que son frère a refusé de témoigner.

Découvrez les dernières nouvelles, les résultats des matchs et des potins en cliquant ici