Faits Divers

Trafic de drogue : pas de liberté provisoire pour Mukesh Mungul

Mukesh Mungul. Mukesh Mungul.

Le garde-chiourme Mukesh Mungul sera maintenu en détention. Sa demande de liberté provisoire a été rejetée devant la Bail and Remand Court (BRC).

Mukesh Mungul, 41 ans, avait été interpellé le 12 juillet 2018 à son arrivée sur son lieu de travail à la prison de Beau-Bassin. Il avait été arrêté en possession de drogue synthétique et d’héroïne. Il allait remettre la drogue au détenu Antoine Georgy Wensley Bhadhoodeenkhan, aussi connu sous le sobriquet de Toto. Une somme d’argent avaient aussi été trouvée sur lui.

Le garde-chiourme avait, par le biais de son homme de loi, Me Erickson Mooneapillay, formulé une demande de remise en liberté provisoire.

Lors des débats entourant la motion de Mukesh Mungul, la police avait avancé deux points. Notamment, que le prévenu pourrait s’enfuir et récidiver. La police a fait observer que le garde-chiourme répond d’une accusation provisoire de trafic de drogue devant le tribunal de Rose-Hill. Et que s’il est jugé coupable, il est passible d’une lourde peine de prison. 

Vingt grammes de drogue synthétique et 25 grammes d’héroïne ainsi qu’une somme de Rs 27 000 avaient été saisis sur ce garde-chiourme. Le gardien de prison aurait été dans le collimateur de la haute hiérarchie de la prison centrale depuis quelque temps. Mukesh Mungul a avoué son forfait.