Faits Divers

Trafic de drogue à Madagascar : Plaiche et Avoula ne pipent mot sur le trajet Tana/Nosy Bé

Face aux enquêteurs malgaches, mercredi 13 juin, les suspects David Plaiche et Jules Roddy Avoula n’ont pipé mot sur leur itinéraire dans la Grande île. C’est lors de l’ultime trajet entre Tana et Nosy Bé que la police malgache a intercepté la Mercedes à bord de laquelle circulaient les trois Mauriciens, David Plaiche, Jules Roddy Avoula et Jeremy Mardochee Leratz.

Leurs colis de 91 paquets contenaient 80 kilos de cannabis, 35 kilos de haschich et 25,5 kilos d’héroïne, dont quatre sachets de crystal meth, pesant 4,48 kilos. Leur maison a été perquisitionnée. Six autres complices malgaches ont été placés en détention.

Les enquêteurs malgaches insistent pour connaître les raisons des déplacements des suspects mauriciens dans la Grande île. Leurs différents mouvements ont été passés au peigne fin. Grâce aux renseignements des éléments de la Customs Anti Narcotics Section (Cans) de la Mauritius Revenue Authority (MRA), les autorités malgaches et locales ont pu avoir des renseignements que les Mauriciens s’apprêtaient à embarquer pour l’île Maurice. C’était peu avant leur arrestation. C’est toujours grâce à cet Intelligence Work que la Mercedes, utilisée par les présumés trafiquants, a été interceptée le jeudi 7 juin.

Les enquêteurs et les douaniers malgaches comptent désormais sur le soutien du DCP Choolun Bojoo, patron de l’Adsu, actuellement dans la Grande île.

Au 13 juin, les représentants des douanes mauriciennes, déjà de retour au pays, ont pu compléter leur mission d’Information Gathering. Cela devrait permettre aux enquêteurs d’avoir dans leur viseur les présumés complices. Une demande pour passer au crible des téléphones cellulaires sera bientôt émise par la Cour Suprême.