Live News

Trafic de drogue : deux ‘dealers’ coffrés dans l’Est

Aftar Mohun (à g.) et Vencatesh Ellapah Chetty. Aftar Mohun (à g.) et Vencatesh Ellapah Chetty.

L’Eastern Anti-Drug & Smuggling Unit est intervenue à l’avenue Boolaky à Médine Camp-de-Masque, lundi soir. Elle avait reçu des informations sur deux points de vente d’héroïne dans ce village.

Elle a donné l’assaut vers 20 h 30. Les policiers ont alors arrêté un dénommé Vencatesh Ellapah Chetty, 25 ans. Les policiers ont saisi 23 paquets d’héroïne et une somme de Rs 3 500. Quelques minutes plus tard, un autre dealer est tombé dans les filets des hommes de l’inspecteur Sevanandee de l’Anti-Drug & Smuggling Unit (Adsu). Aftar Mohun, 38 ans, avait en sa possession 33 paquets de poudre blanche, ainsi qu’une somme Rs 5 525 soupçonnée de provenir du trafic de drogue.

Les deux individus ont été placés en détention et ont répondu de trafic de drogue devant le tribunal de Flacq, mardi. La police a objecté à leur remise en liberté.

À Rose-Belle, lundi, l’Adsu a coffré deux individus qui avaient en leur possession de la drogue synthétique. D’abord à Madame Lolo, A. D., un cuisinier de 28 ans a été coffré, après qu’il ait vendu une certaine quantité de drogue de synthèse à B. R.

Quelques minutes plus tard, les limiers de l’Adsu de Rose-Belle, menés par l’inspecteur Apasamy et le sergent Vytheelingum, ont perquisitionné le lieu de travail d’A. D. Dans son casier, il y avait un sac contenant plusieurs colis de drogue de synthèse : 7,33 g étaient cachés dans un sachet en plastique et trois autres sachets contenaient 3,91 g.

Les agents ont aussi mis la main sur des substances utilisées pour fabriquer de la drogue de synthèse, ainsi que sur Rs 23 900, soupçonnées de provenir du commerce de la drogue.

A. D. est en détention policière et il répond d’une accusation provisoire de « possession of synthetic cannabinoids for the purpose of selling ». La liberté conditionnelle a été accordée à B. R.

Dans la capitale, lundi, un maçon de Sainte-Croix a été coffré par l’Adsu de Port-Louis avec dix-neuf paquets de drogue de synthèse. Ceux-ci sont suspectés d’être destinés au circuit des toxicomanes.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more