Economie

Tourisme : la Chine fait chuter les arrivées en haute saison touristique

La Chine Ils étaient 4 115 Chinois à visiter Maurice en janvier cette année.

Le premier mois de l’année a quelque peu plombé l’ambiance de l’industrie locale du tourisme... En effet, le nombre de visiteurs, surtout ceux venant de  Chine, est en baisse par rapport à l’an dernier.

De 9 928 visiteurs chinois en janvier 2017, on est passé à 4 115 pour le même mois cette année. Soit une chute de quelque 59 %. Ce qui fait que Maurice a eu 120 974 visiteurs en tout le mois dernier, selon le bulletin mensuel de Statistics Mauritius sur les arrivées. Ce nombre est inférieur de 2,7 % par rapport à celui enregistré à la même période en 2017. L’unique raison de ce déclin est le marché chinois. Car au cours de ce même mois, l’Europe, notre plus grand marché, a connu une progression de 4,1 % mais qui s’est avérée être insuffisante pour compenser la baisse du côté de la Chine.

Une des raisons qui a été mise en avant pour expliquer cette situation est la Fête du Printemps. Au cours de la période festive en Chine, ils sont des millions à passer des vacances à l’étranger. Ainsi, en 2017, cette fête a été célébrée le 28 janvier et cette année, elle le sera ce vendredi 16 février. Est-ce qu’on devrait s’attendre à une forte croissance de ce marché en février ? La réponse à cette question sera donnée au début mars.

Selon le site China Daily, citant un rapport du China Tourism Academy et de Ctrip, 6,5 millions de Chinois feront des des voyages à l’étranger pendant cette semaine festive contre 6,15 millions en 2017. Ce rapport, publié le vendredi 2 février, indique que des Chinois venant de 200 villes ont fait des réservations pour des visites dans 700 villes situées dans 68 pays. La moyenne des dépenses est de 1 510 dollars pour chacun de ces voyages.

Janvier est le quatrième des six mois associés à la haute saison touristique. Alors que la période d’octobre à décembre est synonyme de vacances ensoleillées, le reste du temps, les arrivées s dépendent des facteurs tels que la Fête du Printemps ou Pâques.