Economie

Tourisme : des activités nocturnes pour plus de recettes touristiques

anil gayan

Quelles sont les retombées pour le secteur touristique pour l’année 2018 ? Quelles seront les stratégies pour développer ce secteur ? Le ministre du Tourisme était face à la presse, le jeudi 20 décembre.

Avec une croissance de 5% qui a été maintenue durant l’année, l’industrie touristique a enregistré des recettes à hauteur de Rs 64 milliards. C’est ce que révèle le ministre du Tourisme, Anil Gayan. Le nombre d’arrivées touristiques s’élève ainsi à 1,4 million. Toutefois, malgré cette croissance, le bilan n’est pas pleinement positif, car Maurice n’attire principalement pour l’instant que le marché européen. La tentative de diversification pour obtenir davantage de touristes chinois et réunionnais, s’est révélée vaine. Ces marchés ont connu une baisse depuis le début de 2018. Pour le ministre, cette baisse du marché chinois est due à la fréquence des vols entre Maurice et la Chine, qui est d’un vol par semaine. « Si un Chinois a cinq jours de congé, il ne va pas attendre une semaine pour prendre l’avion » déclare le ministre. Il souhaite ainsi qu’Air Mauritius augmente le nombre de vols vers Shanghai. Autre raison : le ralentissement de l’économie chinoise se répercute directement sur Maurice.

Par ailleurs, pour compenser la baisse de la saison touristique, une campagne promotionnelle sera menée en Inde, en Arabie Saoudite et en Afrique. En Inde, Maurice sera promue en tant que destination « lune de miel », après avoir été qualifiée de The Most Romantic Destination. Le tourisme religieux à Maurice sera aussi encouragé.

Le ministre a indiqué que 10 nouveaux projets de construction d’hôtels ont été approuvés. Cela représentera 1 000 chambres additionnelles à remplir. Des projets de marinas et de jetées à travers l’île sont aussi à l’agenda.

Toutefois, le ministre est déçu d’une vie nocturne quasi inexistante dans le pays. Un train de vie qui est loin d’être intéressant et qui n’incite pas les touristes à sortir la nuit. « Nous devons changer notre façon de vivre afin d’encourager les touristes à dépenser » déclare le ministre. C’est dans ce cadre que des événements musicaux et des pièces de théâtre seront organisés dans la capitale ainsi que dans d’autres endroits chaque mois.

En vue des travaux d’agrandissement à l’aéroport l’année prochaine, la compagnie Emirates ne desservira pas Maurice du 15 avril à fin mai 2019. 23 000 sièges seront en moins pendant cette période. « On travaille sur un plan pour compenser ce manque » a fait valoir Anil Gayan. Il y a une possibilité que le pays s’ouvre à d’autres lignes aériennes.

Pour Anil Gayan, ce sont des « mensonges » qui sont diffusés à propos de l’affaire Vijaya Sumputh. Ce dernier a soutenu que l’ancienne directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care, n’est pas à l’origine du transfert de du policier Fayaaz Cadersa. « Ce sont des mensonges. Je connais la vérité mais ce n’est pas à moi de la divulguer, c’est au commissaire de police de le faire. Posez-vous la question, pourquoi n’y a-t-il pas eu de déposition ?». Le ministre a fait ressortir que ce n’est qu’après une question parlementaire qu’il pourra en dire davantage. Il a toutefois souligné que des plaintes ont été logées contre le policier auprès de l’Independent Police Complaints Commission.