Economie

Tourisme : bonne performance des hôtels Beachcomber à Maurice

Le premier groupe hôtelier mauricien s’attend à une année financière 2018/2019 positive, après une performance ayant permis de payer un bonus, des dividendes aux actionnaires et de réduire le niveau d’endettement.

«Je suis très satisfait des progrès faits par le groupe au cours de ces dernières années. Notre situation financière est en amélioration constante, notre marque est plus forte et plus transversale, nos standards ont été consolidés, plusieurs de nos hôtels sont maintenant rénovés  », affirme Gilbert Espitalier-Noël, Chief Executive Officer de Beachcomber Resorts & Hotels, dans un entretien accordé à Beachcomber News, journal d’entreprise du groupe. « Nos hôtels mauriciens ont connu de bonnes performances au cours de ces trois dernières années, avec des augmentations sensibles de leurs résultats financiers. »

Pour les douze mois se terminant au 30 septembre, New Mauritius Hotels Limited (dont l’enseigne commercial est Beachcomber), a franchi la barre des Rs 10 milliards de chiffres d’affaires, dont Rs 8,2 milliards venant des opérations mauriciennes. Les bénéfices après impôts ont été de Rs 134,9 millions contre Rs 32,9 millions en 2016/2017. Les opérations au Maroc, même avec une amélioration, continuent d’enregistrer des pertes.

Année 2019 bien remplie

Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation ont atteint Rs 2,25 milliards, en progression de 37 % par rapport à la précédente période. Selon le CEO, ces ressources ont permis d’accélérer la rénovation des hôtels, la distribution de bonus totalisant Rs 100 millions aux employés, un « petit » dividende aux actionnaires et d’honorer les engagements du groupe envers ses créanciers. De plus, le passif à court terme a chuté de Rs 2,35 milliards pour atteindre quelque Rs 6,5 milliards. Les opérations mauriciennes ont rapporté environ Rs 8,2 milliards.

Pour l’année financière en cours, le principal chantier sera Les Salines Beachcomber Resort & Spa, sis sur le littoral ouest du pays. Le démarrage des travaux est prévu pour mars 2019 et l’ouverture annoncée au dernier trimestre de 2020. Aux Seychelles, il y aura un nouvel établissement à Saint-Anne. Un contrat de location a été signé avec le Club Med.

« L’année 2019 sera une année bien remplie pour Beachcomber, avec la construction simultanée de nos deux grands hôtels », souligne Gilbert Espitalier-Noël. 


Faire de Maurice, une référence mondiale

Le groupe hôtelier fait de la préservation de l’environnement une priorité comme le témoigne la certification EarthCheck pour huit établissements et le siège social du groupe. La certification formalise les mesures et les résultats. La protection de l’environnement pour une destination touristique est la responsabilité de tout un chacun.

« Nous vivons dans un petit et beau pays. La beauté de notre île est un des principaux éléments qui attire chez nous plus de 1,4 million de visiteurs chaque année. De plus, la qualité de notre environnement a une influence directe sur la santé morale et physique de chacun d’entre nous », affirme Gilbert Espitalier-Noël. « Nous souhaitons que tous les Mauriciens, où qu’ils se trouvent, que ce soit chez eux, sur les plages ou dans nos forêts, adoptent cette même démarche et que notre île devienne un exemple pour le monde. »