Live News

Touchée par la dépression elle sort son e-book «Battle room-freedom has a price» - Aurore Cheung, auteure : «On ne guérit pas vraiment de la dépression, on apprend à vivre avec»

Elle partage son vécu à travers son récit.

Selon la World Health Organisation, la dépression touche 264 millions de personnes à travers le monde. Un trouble mental qui ne cesse d'augmenter. Aurore Cheung l'a vécu. Elle partage cette expérience traumatisante, qui aurait pu être irréversible pour elle, via son e-book, « Battle room-freedom has a price ».

La dépression est une réalité à laquelle de nombreuses personnes font face et qui peut entraîner une grande souffrance. Chacune d’entre elles essaie de s’en sortir à leur manière. Aurore Cheung a choisi elle de transformer sa plume en épée et son carnet intime en bouclier. Désormais, c’est avec une fierté toute légitime qu’elle brandit son nom d'auteure fièrement et sort de son mutisme. La jeune femme de 28 ans, qui travaille comme talent coordinator depuis cinq ans, a pris plusieurs années pour trouver ses repères dans la vie. Elle renaît enfin de ses cendres à travers son livre.

« La passion pour l'écriture m'est venue à l'âge de 15 ans à travers le club de théâtre de l'école. Je l’ai mis de côté après le collège par manque de temps », raconte Aurore.

Une période sombre et longue de deux ans

aurore
Aurore Cheung, de son nom d'auteure Aurora Friver, a écrit un livre pour combattre la dépression.

À 22 ans, alors que tout devrait lui sourire, la jeune femme sombre dans une grave dépression suite à un concours de circonstances qui l’ont mené à une période sombre de sa vie. Elle enchaîne perte d'emploi et rupture amoureuse. « J'ai rencontré de nombreux soucis personnels dans ma vie. Tout me tombait dessus. Je me suis retrouvée seule face à moi-même », confie-t-elle. Certes, elle était entourée, mais elle se sentait seule et s'est renfermée sur elle-même au fil du temps. « Je ne voulais plus sortir de ma chambre. Je ne voulais ni manger ni boire pendant pratiquement deux ans », ajoute Aurore. Petit à petit, elle sombre dans un état dépressif et pense même à commettre l'irréparable. « Si je n'avais pas ma famille autour de moi, je ne serais plus de ce monde aujourd’hui. Mais dans ma tête, j'étais seule, malgré la présence de mes proches », souligne-t-elle. 

Elle décrit la dépression comme une prison.

Avec le soutien de sa petite sœur, elle remonte la pente. De plus, elle tenait un journal sans savoir que celui-ci deviendrait un jour la base même de son livre. « Écrire me permettait de combattre la dépression et je mettais sur papier mes progrès. J'écrivais diverses choses, notamment : aujourd'hui je me sens comme une guerrière qui se bat contre un monstre », relate cette amoureuse de fantastique.  Mais le chemin vers la guérison était semé d’embûches. Tour à tour, elle a connu des hauts et des bas, replongeant même à certains moments où elle voyait resurgir ses pires démons. Dans l'incapacité de travailler à cette époque, elle avait choisi de se recentrer sur elle-même pour pouvoir guérir. « L'écriture m'a redonné goût à la vie, c'était mon monde, comme une thérapie. Elle m’a permis de libérer ce poids que j'avais sur la tête et de tourner la page », ajoute la jeune femme.

Un nouveau départ

La dépression liée au harcèlement, à une rupture, au bizutage ou toute forme de mal-être peut détruire un individu. Consciente de cela, Aurore veut, avec son livre, toucher les personnes déprimées. « C'est un état qui vous brise mentalement. On perd confiance en soi, on voit le mal partout. Pour le surmonter, il faut se battre contre soi-même, contre les pensées noires qui vous habitent et contre la petite voix dans la tête qui vous dit que vous n'en valez pas la peine et que le bonheur est réservé aux autres ».

Estimant que son vécu personnel méritait d’être révélé au grand jour, elle écrit son livre, qui se veut être un message aux jeunes. « On ne guérit pas vraiment de la dépression, on apprend à vivre avec et la maîtriser. Une fois passée par cette étape, on se dit qu'il faut arrêter de se sentir faible et qu'on n’est plus qu'un individu dépressif. Parler à quelqu'un m’a aussi aidé, mais j’ai réalisé que dans les moments difficiles, ceux qu’on pensait être nos amis ne sont plus présents », fait remarquer Aurore.

Le e-book a été pour elle un nouveau départ. Il y a cinq ans Aurore a commencé un nouveau job et rencontré de nouvelles personnes, notamment son époux. Ce dernier a d'ailleurs dessiné la couverture de son livre. Aujourd'hui, elle souhaite plus que jamais sensibiliser sur la santé mentale, servir d'exemple et aider les gens à se sentir bien dans leur tête et dans leur peau. Dans cette optique, elle transmet ses messages et sa positivité sur les pages Aurora Friver sur Facebook et Instagram.

Son livre : un message aux jeunes

battle room
Le livre, paru en e-book, sera disponible en librairie d'ici deux mois.

Le livre raconte l'histoire d'une jeune femme, la sienne derrière un personnage fictif. Aurore y décrit la dépression comme une prison. L’objectif est de se battre pour s'en sortir. « Le personnage  passera par plusieurs épreuves et fera preuve de persévérance pour retrouver sa vie d'avant. Nombreux sont ceux qui souffrent de dépression et ne veulent pas en parler par peur de passer pour quelqu'un de faible qui n'arrive pas à gérer ses émotions. » Pour la jeune femme, il ne faut pas avoir peur de qui ont est. 
Son e-book est disponible en ligne sur Amazon et sera en vente en librairie d'ici deux mois. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !