Live News

Torres Mungur : l’homme derrière les photos buzz d’une baleine

Torres Mungur faisait une balade en bateau quand il est tombé sur la baleine. La baleine a été photographiée dans les alentours du port. Le mammifère a fait deux sauts.

Le lundi 12 septembre, Torres Mungur a été témoin d’une scène inédite au port. En voulant découvrir le Nord de l’île, il a croisé une baleine qui se livrait en spectacle. Ce spécialiste de « thatch work » a photographié le mammifère et les images ont fait le tour des réseaux sociaux.  

Ce n’est pas tous les jours qu’on tombe sur une baleine dans les eaux mauriciennes ! Pour beaucoup, il s’agit d’un événement d’une vie. Torres Mungur, 26 ans, ne dira pas le contraire. Ses photos ont fait le buzz sur les réseaux sociaux le mardi 13 septembre. Une semaine plus tard, il n’en revient toujours pas. « Je suis heureux que mes photos aient fait plaisir aux internautes. Grâce à ces images, je me suis fait de nouveaux amis. De plus, on me reconnaît là où je passe, car mon nom accompagne les photos », se réjouit-il. 

Torres Mungur se remémore cette journée hors du commun. Il habite à Ernest Florent, un village situé entre Bel-Air-Rivière-Sèche et Grande-Rivière-Sud-Est, dans le district de Flacq. « Le lundi 12 septembre, j’étais chez mon « mamou » (ndlr : oncle) à Grande-Rivière. Comme je viens rarement dans le Nord du pays, j’ai demandé à « mamou » de me faire découvrir les lieux. Il a un bateau et nous sommes allés en mer », relate-t-il. Le bateau s'est approché du port et Torres Mungur a commencé à prendre des photos sur son smartphone. Tout à coup, une baleine a surgi de l’eau bleue. Notre interlocuteur estime qu’une quarantaine de mètres les séparaient. « J’étais surpris. À première vue, je n’ai pas reconnu le mammifère et il m’avait paru comme une chose bizarre. J’ai continué à prendre des photos sur mon téléphone. Quelques secondes plus tard, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’une baleine », raconte-t-il. 

Le mammifère a fait une pirouette sur lui-même avant de plonger dans l’eau. Il a nagé quelques mètres avant de faire un nouveau saut. « J’ai eu peur, mais j’étais à la fois heureux de voir un tel spectacle », confie Torres Mungur. Dans la soirée, il a mis les photos sur son statut WhatsApp. « Un ami travaillant dans un organe de presse s’est intéressé aux clichés. Je lui ai raconté les péripéties. Je lui ai envoyé les photos et il les a partagées sur les réseaux sociaux. Elles ont créé un buzz auquel je ne m’y attendais pas », relate-t-il. 

Torres Mungur a l’habitude de photographier son environnement. « Mon métier consiste à placer des structures en paille dans des villas et des établissements hôteliers, entre autres. De ce fait, je voyage à travers l’île et je fais des découvertes que j’immortalise à l’aide de mon téléphone portable », dit-il. En sus de son métier, il est un adepte du ballon rond. C’est pour cela qu’il a hérité du sobriquet Torres, comme le joueur de foot espagnol Fernando Torres, quand il était adolescent. Durant son temps libre, il s’adonne également au golf et à la chasse.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !