Interview

Tony Ah Yu, Chinese Business Chamber : «Une interdiction totale des importations de Chine ne serait pas raisonnable»

Tony Ah Yu

Maurice qui importe majoritairement de la Chine va bientôt ressentir les méfaits de l’épidémie du coronavirus Covid-19. Tony Ah Yu, Immediate Past President de la Chinese Business Chamber, parle des conséquences sur notre économie. 

À ce jour, à quel point l’épidémie du coronavirus, qui sévit en Chine et ailleurs, a affecté les commerçants et les entreprises mauriciennes ?
Cela fait déjà un mois et demi, depuis que le monde est au courant de la possibilité d’une pandémie due au coronavirus Covid-19. Malheureusement, aucun importateur n’a prévu d’augmenter son ‘lead time’ quand il a placé ses commandes de la Chine. En effet, avec cette nouvelle donne, nous savons que les produits arriveront à bon port dans un délai plus long que prévu au moment de la commande. Donc la crainte des commerçants aujourd’hui est réelle, mais mitigée. Il y a la possibilité qu’il y aura tôt ou tard une pénurie de produits et que par la suite à cause de la désinformation, les produits chinois soient boycottés à cause d’une crainte mal placée.

Quelles sont les conséquences économiques auxquelles Maurice doit s’attendre dans le futur ?
La Chine est de loin le plus grand fournisseur mondial de produits de grande consommation et, à ce titre, elle est donc naturellement aussi le moteur ou la locomotive de l’économie du monde. Sans nul doute, Maurice, qui importe majoritairement de la Chine, va bientôt ressentir les méfaits à moins que cette pandémie ne soit enrayée au plus vite. Prenons par exemple le secteur de la construction qui est l’indicateur par excellence d’une économie florissante. Si les matériaux et autres équipements venaient à manquer, cela engendrait des retards sur les chantiers. Par ailleurs, forcément cela aura une incidence négative sur les coûts de construction. L’inflation nous guettera et l’économie de notre pays en souffrira. 

La suspension des vols vers et provenant de Chine et la prohibition des importations de certains aliments, sont-elles des mesures justifiables de la part des autorités ? 
La suspension temporaire des vols dans les deux sens est une sage décision, car les autorités ont le devoir de protéger la population et, de toute façon, je doute que les vols allaient être rentables avec peu de passagers à bord des avions. En ce qui concerne l’importation des produits de Chine, une interdiction totale aurait été absurde. En contrepartie, retarder le fret maritime serait une décision plus réfléchie. Les commerçants n’auront qu’à ajuster leurs commandes en fonction du délai d’arrivage. 

Est-ce que la stratégie sur la Chine doit être maintenue pour le tourisme mauricien ?
Le problème immédiat de l’arrivée des touristes chinois, pour l’instant, n’est plus sous notre contrôle, car les Chinois, à court terme, ne se déplaceront pas. Donc, on doit suspendre tout effort de marketing temporairement, car ce sera une dépense inutile. Pendant cette pause, mieux vaut se préparer à améliorer le comment recevoir le touriste chinois au niveau de nos hôtels, de nos centres commerciaux, de nos visites guidées, entre autres. Il faut savoir que le touriste chinois sera plus friand de notre éco-tourisme que de nos belles plages et de notre soleil.

On n’a pas toujours compris que le touriste chinois complémentera le touriste européen et développera davantage cette industrie qui est un pilier de notre économie. Après cette pause et interdiction de voyager, je prévois des arrivées records des touristes chinois. Nous pouvons, entre temps, mettre l’accent également sur le continent africain où il y a largement la possibilité de développer nos arrivées touristiques.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP