Actualités

Terres de l’État : 253 permis de développement en un an

De juillet 2016 à juin 2017, le ministère du Logement et des Terres a émis 253 autorisations pour des projets de développements sur les terres de l’État. C’est ce que révèlent les statistiques officielles publiées. Le ministère doit émettre ce qu’on appelle des « Planning Clearance » dans le jargon avant que tout développement sur des terres appartenant à l’État ne soit autorisé.  Ce sont les individuels qui ont un bail sur les terres de l’État qui ont reçu le plus grand nombre de ces autorisation durant l’année en question, soit 73 au total. En ce qui concerne les autorisations accordées au privé, on notera également les 36 accordées à travers le Board of Investment (BOI) pour les investissement massifs dans les projets de Property Development Scheme (PDS) et les Smart Cities. 

Le reste, soit plus de la moitié, est toutefois à attribuer à divers comités gouvernementaux pour des projets publics. Le plus grand nombre est notamment allé au EIA Committee, qui en a octroyé 55. Il faut y ajouter 37 au Building Plans Committee pour des projets infrastructurels publics et 33 autres pour le Land Conversion Committee.  Les projets autour du littoral figurent également sur cette liste avec les 8 autorisations octroyées à la Beach Authority. Le comité Ramsar, qui a la responsabilité de la gestion des 'wetlands', a également obtenu 7 autorisations de développement. Il faut rajouter à cela une autorisation au Traffic Impact Committee et 3 autres pour des projets de Business Parks of Mauritius Ltd (BPML).

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !