Faits Divers

À Terre-Rouge : victime d’enlèvement, un jeune saute d’une voiture en marche

station de police de terre rouge La police a révélé que la plaque minéralogique de la voiture des ravisseurs était fausse.

Moment de panique pour un jeune de 17 ans. Il était en compagnie d’un ami, âgé de 15 ans, lundi après-midi, à Terre-Rouge, lorsqu’il a été victime d’un enlèvement sur la route principale de la localité. Deux hommes à bord d’une voiture l’ont embarqué de force et lui ont fait les poches. Le jeune homme a pu déjouer la vigilance de ses ravisseurs en sautant de la voiture en marche.

Encore sous le choc, l’étudiant explique que, ce jour-là, il était parti de chez lui en compagnie  d’un ami. « Nou finn sorti pou all aste haleem », relate-t-il. Les deux jeunes empruntaient la route principale de Terre-Rouge quand une BMW, de couleur bleue s’est dirigée vers eux. « La voiture venait en face. C’était un vieux modèle. Elle était de couleur bleue foncée », précise notre interlocuteur.

Dans un premier temps, la voiture les a dépassés. « Linn depass nous apre linn retourne ek linn arret ar nou », poursuit-il. Une fois la voiture à leur hauteur, quelqu’un à l’intérieur leur a adressé la parole. « Il nous a demandé où  nous nous rendions. Je lui ai dit que nous allions acheter à manger. Il nous a dit de monter. » Sentant le danger, son ami s’est enfui. Le jeune homme n’a pas eu le temps de prendre ses jambes à son cou. « Zot inn sorti, finn pouss mwa dan loto », dit-il.

Puis la voiture a démarré. Les suspects l’ont séquestré. « Ils étaient à deux. Le chauffeur et son passager qui était à l’arrière avec moi. Ils ont baissé le siège du passager pour m’empêcher de sortir », explique l’étudiant.  Ce dernier confie qu’il avait eu très peur. « Monn per tensyon zot ray mwa avek enn zouti. Je me suis dit qu’il fallait que je reste tranquille pour qu’ils ne me fassent pas de mal. La voiture a pris la direction du Nord. On m’a fait les poches, mais je n’avais rien sur moi », ajoute-t-il.

Il a pu tant bien que mal garder son sang-froid. « Arrivée à Calebasses, la voiture a ralenti. Il y avait une autre voiture qui lui bloquait le passage, c’était à proximité de la station-service.  J’en ai profité pour ouvrir la portière et je me suis éjecté de la voiture », explique-t-il. Surpris, les ravisseurs n’ont pas eu le temps de le retenir. Ils ont poursuivi leur route vers le tronçon Terre-Rouge/Verdun. Sorti indemne de cet incident, le jeune homme a pu relever le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule. Il est parti demander de l’aide à la station-service.

«Zot ti kapav touy mo garson»

Entre-temps, les proches du jeune homme ont été alertés. « L’ami de mon fils est venu nous annoncer qu’il avait été enlevé. Ce fut un choc », lâche la mère de la victime. « J’étais paniquée, d’autant plus que je suis enceinte de huit mois. Je ne sais pas qui aurait pu en vouloir à mon fils. Zot ti kapav touy mo garson », ajoute-t-elle. Le papa s’est rendu au poste de police de Pamplemousses. Mais alors que les recherches ont été entamées pour le retrouver, le jeune homme est rentré chez ses parents, après une demi-heure. « Il n’avait rien. Je l’ai emmené au poste de police », explique le père, soulagé après avoir revu son fils. Il a donné à la police de Terre-Rouge la description de ses ravisseurs, tous deux âgés d’une vingtaine d’années,  selon le jeune homme.

Cependant, le numéro de la plaque minéralogique mentionné par la victime ne figure pas dans la base de données de la National Transport Authority.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !