Xplik ou K

Terrain résidentiel devenu dépotoir : mise en garde de la police de l’Environnement contre une voisine

Terrain résidentiel Une voisine jette ses détritus dans la cour de Marie Aimy.

Chaque année, Marie Aimy, une Mauricienne établie en France, revient au pays pour des vacances avec son époux. Chaque année, affirme-t-elle, ils ont la désagréable surprise de constater que leur terrain résidentiel situé à la Marie Road, La Caverne, Vacaos, est un dépotoir.

« Notre terrain est clôturé et je m’assure qu’il soit nettoyé deux fois par an mais une voisine n’hésite pas à y balancer ses ordures ménagères, feuilles de tôle, morceaux de bois et crottes de chien dans ma propriété. » Marie, qui est à Maurice depuis juillet, a déjà porté plainte à la police de Vacaos, et auprès de la police de l’Environnement.  « La police a voulu réunir ma voisine et moi pour trouver une solution à l’amiable mais elle n’est jamais venue au rendez-vous. »

Sollicité, l’Inspecteur Jean Nobin Brasse de la police de l’Environnement, indique que ce n’est pas un cas isolé. « Bon nombre de gens s’attellent à nettoyer leurs terrains mais des gens n’hésitent pas à y déverser leurs ordures. Ils ne se rendent pas compte qu’ils mettent leur santé en péril. Il ne faut pas hésiter à les dénoncer, c’est un acte puni par la loi.  En ce qui concerne, Marie nous allons faire une descente des lieux pour décider de la marche à suivre. »