Xplik ou K

Terrain en friche à Calebasses : il est victime de vol à deux reprises

terrain Plaque indiquant au propriétaire la nécessité de nettoyer son terrain.

Visham Mungra est un habitant de Calebasses. Âgé de 39 ans, le monsieur explique que depuis plus d’un il lutte auprès des autorités pour qu’un terrain en friche situé à côté de son domicile soit nettoyé.
«Ce terrain en friche qui se trouve à côté de ma maison est la source de plusieurs problèmes. Premièrement, il n’est pas clôturé ; deuxièmement, il provoque la prolifération de diverses bestioles nuisibles », confie Visham. « J’ai à plusieurs reprises contacté le propriétaire pour qu’il effectue le nettoyage de ce terrain, mais à ce jour, rien n’a été fait, le monsieur fait la source oreille », déplore l’habitant.

Selon ses dires, Visham Mungra aurait même consigné plainte à plusieurs reprises auprès du conseil de district de Pamplemousses et à la police de l’Environnement. « Au mois de mai de l’année dernière, j’ai de nouveau consigné une plainte. Les officiers du conseil de district m’ont indiqué qu’ils informeront le propriétaire. Une plaque a aussi été placée sur le terrain du propriétaire pour l’en avertir, mais le nécessaire n’a toujours pas été fait depuis mai 2018, et aucune mesure n’a été prise pour soulager ma famille et moi de tous ces inconvénients. Nous avons déjà été victimes de vol à deux reprises, nous ne sommes plus en sécurité », s’insurge le monsieur.

Fonds destinés au nettoyage épuisés

Interrogé à ce sujet, le président du conseil de district de Pamplemousses, Suneal Purguss, a tenu à expliquer que « les fonds alloués au nettoyage des terrains en friche étaient déjà épuisés l’an dernier, car plusieurs travaux ont été entamés ».

Selon ses dires, le conseil de district a entamé des négociations pour obtenir des fonds supplémentaires des autorités afin de poursuivre les travaux de nettoyage qui ont été entamés. « Je tiens à souligner que ces travaux coûtent une forte somme d’argent au conseil de district. De plus, plusieurs endroits ont déjà été ciblés : Calebasses, Arsenal, Balaclava ainsi que Baie-du-Tombeau qui ont bien besoin d’être nettoyés et présenter un autre visage», explique-t-il.

« À notre niveau, ajoute le président, nous prenons note des plaintes enregistrées de nos résidents. Dès que les fonds nécessaires seront disponibles, nous reprendrons les travaux. En attendant, je demanderai au plaignant de bien vouloir se diriger vers le département concerné pour qu’une date soit arrêtée pour effectuer le nettoyage », a-t-il déclaré.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor