Live News

Tentative de vol avec violence à Port-Louis - La victime, Jacqueline : «Avec un bon encadrement, il est possible de mettre un frein aux dérapages»

Jacqueline et des habitants du Ward IV.

Cela fait plus d’une semaine que Jacqueline, âgée de 61 ans, a été victime d’une tentative de vol avec violence. L’agression s’est déroulée le vendredi 15 janvier, à la rue d’Artois, Port-Louis. La victime est reconnaissante envers le ressortissant anglais qui s’est porté à son secours et déplore le fait que les jeunes tombent dans la délinquance par manque de loisirs et de travail.

Jacqueline, qui réside au Ward IV, à Port-Louis depuis plus de 25 ans, emprunte chaque jour la rue d’Artois pour aller travailler. Mais le 25 janvier dernier s’est avéré être un jour fatidique pour elle. « Je marchais tranquillement, quand tout à coup, des voleurs ont essayé de voler mon sac », relate-t-elle. Sa version coïncide avec une vidéo en circulation, dans laquelle, on voit le présumé voleur, Marvin Anseline, qui circule à moto avec son complice, Jeff Angelo Leevye. Le premier nommé descend de la moto et essaye d’arracher de force le sac de Jacqueline. Mais celle-ci, faisant preuve d’un courage extraordinaire, ne s’est pas laissée faire. « Je ne voulais pas que le voleur reparte avec mon sac. J’ai crié, car je connais mes voisins et je me suis dit que quelqu’un allait voler à mon secours. C’est vrai que j’ai résisté », indique la sexagénaire.

Je travaille dur et de toute façon, hormis mon portable et des copies de chants, il n’y avait rien d’autre dans mon sac.  Quoiqu’il en soit, it’s my property !»

Cependant, son assaillant l’a tellement malmenée qu’elle est tombée sur le sol, mais le fait d’avoir crié a attiré l’attention d’un ressortissant anglais, John Dryden qui se trouvait en voiture non loin du lieu de l’agression. L’ayant aperçu, le complice de Marvin Anseline a pris la fuite, tandis que deux autres hommes sont venus prêter main-forte au Britannique. 

Durant l’attaque, des papiers qui se trouvaient dans le sac de Jacqueline se sont dispersés sur le chemin. « C’étaient des copies de chants pour la messe de dimanche.  J’allais les distribuer aux membres de la chorale », relate Jacqueline. Celle-ci raconte que le voleur lui a demandé de le laisser partir, mais elle a refusé. « Je travaille dur et de toute façon, hormis mon portable et des copies de chants, il n’y avait rien d’autre dans mon sac.  Quoiqu’il en soit, it’s my property ! », indique la victime. Selon celle-ci, son agresseur a avoué qu’il voulait son sac, parce que sa maman est malade. « Mais, moi aussi je suis aussi une maman. Si vraiment la sienne est malade, il peut l’amener à l’hôpital et ce n’est pas un prétexte pour voler », dit Jacqueline. Celle-ci se dit reconnaissante envers John Dryden, qui s’est porté à son secours sans hésiter. Il a pu maitriser l’agresseur, un maçon  de 23 ans résidant à Quinze-Cantons, Vacoas.  Blessée, la victime a porté plainte à la police. 

Selon Jacqueline, si les jeunes tombent dans la délinquance, c’est parce qu’il y a un manque d’activités. D’ailleurs, l’oisiveté est la mère de tous les vices. Elle pense aussi que le chômage pousse des gens à voler. « Il faut proposer aux jeunes des activités et également les inciter à apprendre un métier. Avec un bon encadrement, il est possible de mettre un frein aux dérapages », fait remarquer la victime.

Le deuxième suspect arrêté 

L’enquête sur ce cas de vol avec violence a abouti à l’arrestation d’un second suspect, le vendredi 22 janvier. Il s’agit de Jeff Angelo Leevye, un habitant de Réunion, Vacoas, âgé de 27 ans. 

Des habitants relancent la surveillance de quartier

Craignant pour leur sécurité, une vingtaine d’habitants du Ward IV se mobilisent pour relancer le la surveillance de quartier (neighbourhood watch), suspendu il y a quelques années. 

Une première réunion de coordination a eu lieu mardi dernier entre des habitants de la région et deux députés de la circonscription, Reza Uteem et Osman Mahomed. Le lendemain, ils ont rencontré un haut gradé de la police. Les habitants ont formulé une demande pour avoir davantage de patrouilles policières, surtout le matin et l’après-midi. 

De plus, la police va donner un cours d’autodéfense aux habitants de la localité à partir du 2 février prochain. Un appel est lancé à d’autres habitants pour se joindre au mouvement.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !