Faits Divers

Tentative de meurtre sur deux frères - L’accusé : «Je me suis vengé, car ils m’insultent souvent»

Ravez Lallbeeharry Lieu où Ravez (en médaillon) a foncé sa voiture sur les deux frères.

Les deux frères Pradesh (38 ans) et Rajiv (25 ans) Gungahresoon, habitants de Bois-Rouge, Goodlands ont été victimes d’une tentative de meurtre mardi soir. Ravez Lallbeeharry, 34 ans, a foncé sur eux avec sa voiture, pour se venger des frères qui l’insulteraient souvent. Un des frères risque une amputation au pied.

Pradesh Gungahresoon et son frère Rajiv sont actuellement admis à l’hôpital SSRN de Pamplemousses.  Ravez, un habitant de la localité de Bois-Rouge, a foncé sur eux avec sa voiture.

Grièvement blessés, les deux frères ont été transportés à l’hôpital où ils sont admis après avoir chacun subi une intervention chirurgicale. Leur état de santé inspire de vives inquiétudes et Pradesh risque une amputation du pied.

Leur agresseur, Ravez qui s’est enfui après avoir tenté de les tuer, a été arrêté par la brigade criminelle de Goodlands quelques heures plus tard. Conduit dans les locaux de la CID de Goodlands, Ravez a été interrogé par les enquêteurs. Il est passé aux aveux.
Ravez explique que depuis six mois, il n’est pas en bons termes avec les deux frères Gungahresoon.

« Je suis venu habiter dans la localité, il y a un an. J’ai un beau-fils de 17 ans. Ce dernier est tombé amoureux de la nièce des deux frères. La fille est âgée de 16 ans et ses proches ne voient pas d’un bon œil la relation qu’elle entretient avec mon beau-fils. Depuis, je ne suis pas en bons termes avec eux. Chaque fois que je les croise, les deux frères m’insultent et profèrent des menaces à mon égard. »

Lundi dernier, la famille de l’adolescente l’a mise à la porte et elle est allée vivre avec son amoureux. « Nous l’avons recueillie et le lendemain, ses proches, accompagnés de policiers, sont venus la récupérer pour la mettre dans un abri », explique Ravez aux enquêteurs.

Dans ses déclarations à la police, Ravez, maçon de son état, explique que mardi, après les heures de travail, il se trouvait sur son balcon où il prenait une bière.

« J’ai aperçu les deux frères au bas. Eux aussi étaient en train de boire. Zot telma zour mwa e maltret mwa kan mo passe lor sime, ki mone finn desid pou venz mwa. C’est ainsi que j’ai pris ma voiture et j’ai foncé sur eux avec. Je ne peux plus supporter qu’ils m’humilient de la sorte », ajoute le maçon. Après son interrogatoire, il a été placé en détention.

Mercredi, Ravez a comparu devant le tribunal de Pamplemousses. Une charge provisoire de tentative de meurtre a été retenue contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il a été reconduit en cellule.

Il y a deux semaines, l’un des frères Gungahresoon avait porté plainte contre Ravez, l’accusant d’avoir volé sa chaîne sous la menace d’une arme tranchante. L’épouse de Ravez, elle, a porté plainte contre une des victimes pour agression. Elle a aussi consigné une déposition mercredi, après que sa maison a été saccagée par des individus. Cette tentative de meurtre avait causé de vives tensions à Goodlands, mais peu après, la situation est retournée à la normale.

L’enquête, menée par le sergent Sohun et l’inspecteur Gunga, est supervisée par l’assistant-commissaire de police (ACP) Kishore Dawoonarain, Divisional Commander de la Northern Division.

maison
La maison de Ravez a été saccagée.