Economie

Tendances : les recettes touristiques s’essoufflent

Tourist Les arrivées touristiques pour 2019 sont estimées à 1,45 million.

Un des principaux piliers de l’économie mauricienne, le tourisme a soufflé le chaud et le froid l’année dernière. Après des arrivées en deçà des attentes pour les quatre premiers mois de 2018 et une lente remontée, voilà qu’on assiste à une baisse dans les revenus sur trois mois consécutifs.

Même si les arrivées touristiques ont été en croissance pendant la période de septembre à novembre, les recettes générées au cours de ces trois mois ont pris la direction opposée. De septembre à novembre, le nombre de touristes a connu une progression de 6,1 % pour atteindre 369 027 visiteurs. Les revenus pour ces trois mois ont chuté de Rs 767 millions – soit 5 % – comparé à la période similaire en 2017. C’est ce qui ressort des données publiées par la Banque centrale vendredi 18 janvier dans son bulletin concernant le mois de décembre.

Qui plus est, ces baisses ont été enregistrées au cours de deux mois (octobre et novembre), associées à la haute saison touristique. Au cours de ces mois (octobre à mars), les opérateurs de cette industrie – grands, moyens et petits – essaient d’engranger le maximum de bénéfices et générer plus de revenus avec un meilleur taux d’occupation.

En 2018, la Banque centrale a estimé que les recettes seraient de Rs 64 milliards. Avec un tel ralentissement c’est à se demander si cet objectif sera atteint. Pour y parvenir, il faudrait que les recettes en décembre soient de quelque Rs 6,63 milliards, le même montant que l’industrie a généré au même mois en 2017. Si la tendance des trois précédents mois se maintient, couplée au fait que la croissance dans les arrivées en décembre a été de 1,6 % seulement, des interrogations subsistent.

Il y a un accent particulier sur le tourisme au vu de son poids dans l’économie. D’une part, avec les services financiers et l’industrie manufacturière, le tourisme est une source importante de revenus en devises étrangères pour l’économie mauricienne. Et d’autre part, le secteur emploie – de manière directe et indirecte – quelque 100 000 personnes.

Croissance de 4,3 %

En termes d’arrivées l’année dernière, nous frôlé la barre des 1,4 million, en croissance de 4,3 % par rapport à 2017. Or, il ne faudrait pas se contenter de cette performance uniquement a fait ressortir le Chief Executive Officer de l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’Île Maurice. Dans un récent entretien accordé au Défi Quotidien, il a expliqué : « De manière plus importante, le chiffre des revenus touristiques pour l’ensemble de l’année est attendu afin de pouvoir faire une lecture plus complète de la performance de l’industrie en 2018. »

Selon les données de la Banque de Maurice, même si les recettes ont chuté pour les mois de septembre à novembre, sur les 11 premiers mois de 2018, la croissance y est. De janvier à novembre, les recettes ont été de Rs 57,38 milliards, en hausse de 7 %.

Rappelons que pour 2019, les arrivées sont estimées à 1,45 million. Les recettes devraient atteindre Rs 67,5 milliards.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !