Live News

Télétravail : plus de quatre employés sur dix se disent plus productifs

15 % des Mauriciens souhaiteraient un télétravail à temps partiel

Le télétravail est ancré dans nos mœurs depuis la Covid -19. Pour presque un Mauricien sur deux, ce mode de travail est l’occasion de mieux équilibrer ses responsabilités professionnelles et personnelles, indique Kantar océan Indien dans son étude « Future Life : Comment l’année 2020 a profondément changé la société mauricienne ». 

«Expérimenté par un tiers des employés, le télétravail a été une expérience plutôt positive, même si plus d’un tiers des Mauriciens souhaitaient un retour au bureau. C’est pour remettre de la distance entre leur vie personnelle et professionnelle », fait observer Kantar océan Indien. 

Elle note, cependant, que pour presque un Mauricien sur deux, le télétravail est l’occasion d’équilibrer ses responsabilités et passer plus de temps en famille. « C’est d’ailleurs aussi considéré comme une façon d’être plus productif et de se protéger du virus. »

Un autre constat : 15 % des Mauriciens souhaiteraient un télétravail à temps partiel. « Cette expérience vécue sous la contrainte a demandé de l’adaptation, mais a définitivement été aussi l’occasion de se questionner sur son schéma de vie et pour la moitié, de le remettre en question. Le télétravail a ainsi contribué à bousculer les styles de vie. Le télétravail a été une parenthèse révélatrice. »

Plus enclins à changer d’emploi

Dans son étude sociétale, générationnelle et comportementale, la société observe qu’il y a une envie de la part d’une partie de Mauriciens de « faire autre chose, de changer de travail, de mode de vie, de pays ».  

« Presque deux Mauriciens sur dix cherchent un emploi dans un secteur d’avenir et un Mauricien sur dix n’hésite pas à démissionner pour se consacrer à une activité qui lui correspond », fait ressortir la société. 

Cette tendance, poursuit-elle, est plus marquée chez les plus jeunes (générations Z et Y). « La redéfinition du bonheur et la valorisation des choses simples donnent du courage aux Mauriciens qui hésitent moins à faire des choix professionnels drastiques alors que le marché est morose. »

Ce sont les secteurs social, culturel et collaboratif ou encore la production agricole qui sont prisés dans le cas des nouvelles orientations. Il y a notamment l’attrait pour l’aquaponie ou encore le développement des « freelancers ».

Six observations à retenir 

45 % des sondés disent qu’ils vont négocier le télétravail partiel pour passer plus de temps avec leurs familles.

47 % des Mauriciens interrogés disent travailler mieux chez eux, qu’ils sont plus productifs et qu’ils veulent poursuivre l’expérience. 

39 % disent vouloir continuer à faire du télétravail et de ne pas prendre de risque dans un bureau. 

36 % y sont opposés. Ils disent qu’avec le télétravail, il n’y a plus de limite. Ils souhaitent retourner au bureau dès que possible pour mieux gérer leurs temps. 

18 % comptent chercher un nouvel emploi dans un secteur d’avenir. Parmi, 23 % sont de la génération Z. 

7 % disent vouloir démissionner pour se consacrer à une activité qui leur correspond mieux. On y compte parmi 9 % de Millennials.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !