Actualités

[Teaser publicitaire] Fait divers : QUINZE AUTOBUS VANDALISÉS DANS LE PAYS

QUINZE AUTOBUS VANDALISÉS DANS LE PAYS

Une  quinzaine d’autobus individuels et de compagnies ont été tagués  dans la nuit d’avant hier à hier. Les  auteurs de ces tags – le mot Mercredi écrit en toutes lettres sur les flancs des autobus -  ont agi dans la plus grande discrétion mais  les propriétaires des autobus tagués sont en colère, car ils considèrent que ces tags ne sont ni plus ni moins que des «actes de vandalisme».

Un opérateur individuel du sud de l’île, propriétaire de quatre autobus dont deux ont été tagués, interrogé par notre reporter  est très remonté. « Mo douté ki senla inn fer sa. Sa banne mouvement mercrédi la sa... Zotte inn colle lafiss ek penne lor boucou miraille partout. Mo daccord bizin donne mercrédi so valer, mais pas coumesa... », déclare-t-il sous les regards approbateurs de quelques uns des ses collègues qui, eux aussi, sont perplexes devant la discrétion avec laquelle ont agi les auteurs des tags.

QUINZE AUTOBUS VANDALISÉS DANS LE PAYS

Une enquête a été ouverte pour tenter de retracer les auteurs des tags.  Mais, on ne dispose que de très peu d’indices susceptibles de permettre de remonter jusqu’à eux.

Rappelons que le  Mouvement Mercredi  avait publié une vidéo sur Youtube et Facebook avant d’organiser récemment une manifestation dans la capitale pour, selon lui, « redonner au mercredi sa vraie  place et sa vraie valeur ».