Live News

Taxi : une course coûtera au minimum Rs 200, selon Raffick Bahadoor

« La situation est catastrophique », indique d’emblée Raffick Bahadoor, président de la Taxi Proprietors Union, qui est inquiet pour l’avenir des chauffeurs de taxi. Il affirme qu’avec la nouvelle hausse du prix de l’essence, une course dite « locale », c’est-à-dire un court trajet, pourrait passer à Rs 200. 

Le syndicaliste explique que les chauffeurs de taxi n’ont pas augmenté leurs tarifs lorsqu’il y a eu les deux premières hausses du prix de l’essence sur les quatre dernières imposées afin de ne pas pénaliser leur clientèle. Mais selon lui, ils n’ont d’autres choix aujourd’hui que de le faire. « Nous avons récemment augmenté notre tarif par Rs 50 pour le porter à Rs 150. Avec la quatrième hausse, nous sommes contraints de réclamer Rs 50 additionnelles pour une course locale qui couvre une distance d’un kilomètre », fait-il ressortir. 

Selon ses calculs, si on compte les frais encourus par un chauffeur de taxi (assurance et entretien, entre autres), il n’a que Rs 50 par course. « L’avenir est sombre. J’ai surtout peur pour les jeunes qui entrent dans la profession », dit-il. De jour en jour, poursuit-il, la clientèle se réduit comme peau de chagrin. « Avec le Metro Express et le fait que des patentes de taxi soient distribuées comme des petits pains, nous nous dirigeons peut-être vers la disparition des chauffeurs de taxi, comme cela a été le cas des cochers au siècle dernier ».

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !