Actualités

Taxi Proprietors & Drivers Welfare Fund - Raffick Bahadoor : «Pour un financement à 75 % sans garantie à l’achat d’une voiture»

Raffick Bahadoor

Le président de la Taxi Proprietors Union, Raffick Bahadoor, estime que le Taxi Proprietors & Drivers Welfare Fund profitera aux chauffeurs et propriétaires de taxi si certaines conditions sont respectées. 

« Nous visons le long terme », a laissé entendre Raffick Bahadoor, dans une déclaration au Défi Quotidien, suivant la rencontre entre les représentants syndicaux des chauffeurs de taxi et le ministre du Transport, Alan Ganoo, le 17 février 2020. D’abord, Raffick Bahadoor estime qu’il est important qu’outre les représentants des chauffeurs de taxi, ceux de différents ministères (Travail, Tourisme et Transport) et du bureau du Premier ministre siègent aussi au sein de ce Welfare Fund. Il estime que le nombre de chauffeurs de taxi/propriétaires tourne autour de 10 000 et s’ils contribuent Rs 1 000 par personne comme frais d’adhésion, cela rapportera au départ Rs 10 millions au Welfare Fund. Si les 10 000 adhérents paient une quotité mensuelle de Rs 300, une somme de Rs 3,6 millions va entrer chaque année dans les caisses du fonds.Il cite notamment l’octroi d’un emprunt représentant 75 % de la valeur de la voiture sans aucune garantie.

« On imposera un droit de rétention sur la voiture jusqu’au dernier remboursement. Mais l’important, c’est qu’un chauffeur de taxi n’aura pas à offrir, par exemple, sa maison en garantie comme c’est le cas de nos jours », dit-il. 

Toutefois, Raffick Bahadoor soutient que les détenteurs d’une patente de taxi qui ont un emploi alternatif ne seront pas admis au sein du Taxi Proprietors & Drivers Welfare Fund. Il en sera de même pour des Mauriciens résidant dans un pays étranger. « Nous veillerons à ce que leurs patentes soient révoqués », avance-t-il.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP