Live News

Task force sur la drogue : un policier soupçonné de continuer à appeler vers la prison ciblée 

Un policier qui avait été entendu par la commission d’enquête sur la drogue pour avoir échangé des communications avec des détenus continue ses agissements. Élément révélé lors d’une enquête de l’équipe de la Task Force sur la drogue instituée au sein du Central Criminal Investigation Department (CCID). Deux autres collègues de ce policier, affectés dans cette même équipe, soit l’Anti Robbery Squad (ARS) de la Special Support Unit, ont aussi été entendus. 

Si la Task Force traite ce dossier dans la discrétion, c’est motus et bouche cousue aussi parmi d’autres unités. Les trois policiers entendus, dont un inspecteur, ont dû s’expliquer sur les appels passés vers la prison. De plus, le téléphone portable utilisé est un appareil officiel des Casernes centrales. Dans cette optique, un clerc de l’ARS a été appelé à confirmer l’octroi du cellulaire en question. 

Le policier qui est ciblé pour ses appels continus vers le milieu carcéral était anciennement affecté à la division de Port-Louis Nord. Après avoir défilé devant l’ancien juge Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs et à la suite de la publication du rapport de la commission, le constable avait été transféré. Le rapport avait recommandé une enquête approfondie sur lui pour ses multiples appels passés vers la prison et pour des transactions financières jugées douteuses. 

Le policier concerné a été muté vers l’ARS, une unité sensible qui s’est retrouvée souvent au premier plan de l’actualité pour ses opérations de grande envergure. Parmi : un échange de coups de feu entre eux et un groupe de malfrats dans un champ de canne en 2018.  

Le hic c’est que ce policier a toujours conservé son numéro de téléphone officiel. Après vérification, la Task Force a noté que les appels vers la prison se poursuivaient, même après la publication du rapport de la commission d’enquête sur la drogue. 

L’inspecteur responsable de cette unité a dû s’expliquer, de même qu’un autre officier responsable des logiciels de cette unité. Cette affaire risque d’embarrasser une nouvelle fois les Casernes centrales. Au quartier général de la police, ils sont plusieurs à se demander comment un policier qui a été auditionné par la commission Lam Shang Leen a pu se retrouver au sein de cette unité qualifiée d’élite.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income